Les Républicains changent de porte-parole, Lydia Guirous écartée

le
0
Les Républicains changent de porte-parole, Lydia Guirous écartée
Les Républicains changent de porte-parole, Lydia Guirous écartée

Après le départ tonitruant de NKM de la direction de LR, le changement continue. Le parti Les Républicains renouvelle ses porte-parole. Nicolas Sarkozy a désigné quatre nouvelles têtes pour remplacer Sébastien Huyghe et Lydia Guirous. Valérie Debord, Brigitte Kuster, Guillaume Larrivé et Guillaume Peltier sont désormais chargés de représenter le parti, de tenir son point-presse hebdomadaire, et d'en dispenser la ligne officielle à chaque prise de position. 

Félicitations à nos nouveaux porte-paroles @GLarrive, @G_Peltier, @brigitte_kuster et @DebordValerie ! pic.twitter.com/5VM19OLB98— les Républicains (@lesRepublicains) 6 Janvier 2016

Les anciens porte-parole seront appelés ultérieurement « à de nouvelles fonctions », précise le communiqué. Pour Sébastien Huyghe, nommé en décembre 2014, c'est un changement dans la continuité. Le député du Nord cède le strapontin à sa compagne Valérie Debord, ancienne députée de Meurthe-et-Moselle.

Pour Lydia Guirous, en revanche, c'est un désaveu. Son sort était scellé depuis plusieurs semaines déjà. L'ancienne UDI, qui s'est fait connaître par son livre Allah est grand, la République aussi devait incarner la diversité au sein de l'organigramme républicain. D'abord bombardée secrétaire nationale à la laïcité en janvier 2015, quelques semaines après les attentats de Charlie Hebdo, Montrouge et l'Hyper Cacher, elle avait été nommée fin août au porte-parolat.

Dans les rangs des Républicains, cette nomination expresse à un poste stratégique, qui nécessite de « sentir » le parti, et donc de bien le connaître, avait surpris. On lui reprochait son manque de notoriété, son absence de mandat électif, elle qui avait obtenu 0,77% des voix aux législatives de 2012 dans le XXe arrondissement de Paris. Certaines de ses prises de parole, à contre-courant de la ligne officielle, avaient fâché le patron Nicolas Sarkozy. Il est arrivé que Sébastien ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


A lire aussi sur Le Parisien.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant