Les répliques cultes des débats présidentiels

le
0
VIDÉOS - Du «Vous n'avez pas le monopole du cœur» lancé par Valéry Giscard d'Estaing à François Mitterrand en 1974 au «Je suis très en colère» de Ségolène Royal en 2007, retour sur ces moments forts de l'histoire de la télévision.

Les débats présidentiels de l'entre-deux-tours, instaurés en 1974 et devenus une tradition, ne semblent pas avoir une grande influence sur les sondages. Toutefois, quelques répliques isolées, devenues cultes, ont marqué la conscience collective.

1974: «Vous n'avez pas le monopole du cœur»

Ce débat marque un tournant dans l'histoire de l'élection présidentielle: c'est la première fois que les deux candidats du second tour débattent l'un contre l'autre sous l'œil des caméras. À François Mitterrand qui assure que seul son projet pourra garantir un réel progrès social, Valéry Giscard d'Estaing rétorque, dans ce qui reste l'une des répliques politiques les plus célèbres de la Ve République, que son adversaire n'a pas «le monopole du cœur». La légende veut que cette petite phrase ait joué un rôle important dans la victoire du candidat de droite. Les sondages n'ont jamais pu le confirmer très clairement.

» L'intégralité du débat Giscard/Mitterrand (1974)

1981...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant