Les renseignements allemands inquiets d'une poussée salafiste

le
0

BERLIN, 28 octobre (Reuters) - Les services de renseignement allemands ont fait état mardi d'une augmentation du nombre de salafistes en Allemagne et, en conséquence, du nombre de recrues susceptibles de rejoindre les rangs l'Etat islamique (EI). Environ 450 personnes ont déjà quitté l'Allemagne pour combattre aux côtés des djihadistes. L'Office fédéral de protection de la Constitution (Bundesamt für Verfassungsschutz, BfV) a indiqué que des Tchétchènes vivant en Allemagne avaient intégré des groupes salafistes. Il a souligné que plusieurs de ces recrues étaient particulièrement actives et violentes. Le BfV a aussi mis en garde contre une multiplication des heurts en Allemagne entre des groupes islamistes et des membres de la communauté kurde en raison des combats à Kobani, ville du nord de la Syrie où des Kurdes sont assiégés par les djihadistes de l'Etat islamique. "Les salafistes recrutent des combattants pour l'EI. Depuis l'été 2014, le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) recrute quant à lui des partisans pour lutter contre l'EI", avertit le président du BfV, Hans-Georg Maassen, dans un communiqué. "Nous craignons que les violents affrontements entre les extrémistes qui ont lieu dans nos rues ne dégénèrent", poursuit Hans-Georg Maassen, faisant référence aux récents heurts qui ont eu lieu en Allemagne entre des groupes salafistes et kurdes. Des affrontements ont également éclaté entre des salafistes et des sympathisants d'extrême droite à Cologne dans l'ouest du pays. (Alexandra Hudson; Clémence Apetogbor pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant