Les relations se dégradent entre Israël et l'Égypte

le
0
DÉCRYPTAGE - D'abord plutôt indifférente, la révolution de la place Tahrir ayant été marquée par l'absence quasi totale de la rhétorique anti-israélienne, l'opinion égyptienne manifeste depuis une hostilité croissante à la paix avec Israël.

La rupture du contrat gazier entre Israël et l'Égypte constitue une nouvelle étape dans la dégradation progressive des relations entre les deux pays depuis la révolution égyptienne de février 2011. Un incident frontalier ayant occasionné la mort de plusieurs soldats égyptiens en août 2011, tués par l'armée israélienne lancée à la poursuite d'auteurs d'un attentat terroriste sur une route du sud d'Israël, avait déclenché de violentes manifestations, qui avaient culminé par le sac de l'ambassade israélienne au Caire en septembre. Depuis, les diplomates israéliens n'assurent plus qu'une présence symbolique quatre jours par semaine dans la capitale égyptienne, où ils n'arrivent plus à trouver à louer de locaux.

Le traité de paix entre Israël et l'Égypte, signé par Begin et Sadate en 1979 à la Maison-Blanche, n'a jamais été guère plus qu'une «paix froide» entre les deux voisins. Outre la coopération sécuritaire, et quelques contrats tels que l'accord gaz

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant