Les relations entre la Ville de Paris et le "roi des forains" passées au crible

le
0
Des forains bloquent l'accès à la place de la Concorde pour s'opposer au démontage de la grande roue ordonné par l'État en 2016.
Des forains bloquent l'accès à la place de la Concorde pour s'opposer au démontage de la grande roue ordonné par l'État en 2016.

À la mairie de Paris, le service juridique est en alerte depuis que le document est arrivé sur le bureau d'Anne Hidalgo, le 29 juin dernier. Il faut dire que les quarante-cinq pages d'observations provisoires de la chambre régionale des comptes (CRC) d'Île-de-France dressent un portrait très critique des relations entre la mairie et Marcel Campion, acteur jusqu'ici incontournable des attractions festives parisiennes.

Dans ce pré-rapport intitulé Marchés d'animation et domaine public que Le Point.fr a pu consulter, les magistrats ont examiné la gestion entre 2010 et 2016 des animations les plus emblématiques de Paris : la grande roue, mais aussi le marché de Noël, la foire du Trône ou encore la fête à Neu-Neu. Leur constat est en demi-teinte : s'ils concluent que ces événements « sont presque tous des succès populaires qui concourent à la notoriété de la capitale », ils étrillent la gestion de ces manifestations par la Ville, « émaillée de nombreuses irrégularités, (qui) paraît échapper aux lois de la concurrence tout en ne fournissant que des revenus modestes au budget de Paris, malgré des efforts récents ».

Lire aussi : La disgrâce du roi des forains Marcel Campion

Omniprésence « d'une seule personne »

En tête de leurs remarques, l'omniprésence « d'une seule...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant