Les régimes ne sont pas sans risque

le
0
Après examen de 15 régimes différents, l'Anses estime qu'ils sont très souvent déséquilibrés.

Plus de 50 % des femmes de corpulence normale veulent maigrir, selon une enquête de l'Institut national du cancer. La pratique d'un régime alimentaire restrictif pour perdre du poids est donc très répandue. Les bénéfices de ces régimes, pratiqués souvent de manière sauvage, en s'inspirant d'ouvrages grand public ou de conseils d'amis, ne sont pas toujours évidents. Mais y-a-t-il des risques ? Selon l'Agence de sécurité sanitaire de l'alimentation (Anses) qui a rendu un avis public jeudi dernier, la recherche de la perte de poids «sans indication médicale formelle comporte des risques cliniques, biologiques, comportementaux ou psychologiques».

Les régimes alimentaires peuvent être multiples, sans sucres, sans graisse, ou sans l'un et l'autre, riche en protéines, ou encore globalement restrictif. L'Agence de sécurité sanitaire de l'alimentation a examiné 15 types de régimes différents. Elle a pu ainsi mettre en évidence que l'apport en protéines est supérieur

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant