Les régimes dans les milieux défavorisés

le
0
Une enquête menée dans le nord de la France détaille les difficultés que soulève le contrôle de l'alimentation. » Quelles sont les recommandations nutritionnelles ?

L'influence d'un niveau socioprofessionnel défavorisé est évidente sur l'obésité. Pour mieux comprendre les comportements et croyances des femmes issues de milieux populaires en matière de régimes, la sociologue Anne Lhuissier, de l'Institut national de la recherche agronomique (Inra), a interrogé une quarantaine de femmes du Nord. Une région qui à la particularité de concentrer le plus grand taux d'obèses de France métropolitaine mais aussi la plus forte consommation de pommes de terre, de nourriture grasse, de boissons gazeuses, de bière et de spiritueux.

C'est aussi dans le Nord que la part de consommation à domicile du budget consacré à l'alimentation est la plus forte. On y mange proportionnellement plus souvent à la maison qu'à l'extérieur. Les filles qui ont bénéficié de l'«ascense...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant