Les réfugiés afghans embarrassent le Pakistan

le
0
En menaçant d'expulser les réfugiés, Islamabad espère amener le gouvernement afghan à agir davantage dans l'intérêt du Pakistan

Pour rejoindre le camp des Afghans, il faut quitter la route qui remonte vers Islamabad puis se frayer un chemin sur une piste défoncée et jonchée de pierres. L'endroit, perdu au milieu d'une plaine parsemée d'herbe et de cailloux, semble abandonné par Dieu et les hommes. Plus de 3000 réfugiés logent dans des maisonnettes de briques et de terre cuite. À part une fontaine, il n'y a aucune infrastructure. L'école, construite par le HCR, a fermé, faute d'enseignant. Personne ne sait plus depuis quand. Les salles de classe servent à entreposer le fumier. Si beaucoup ne demandent qu'à quitter cet enfer, la menace d'expulsion des autorités pakistannaises ne ravit personne. Le regard triste, Noor Agha, 56 ans, rentre à peine d'un séjour en Afghanistan. «Mon neveu a été tué dans un attentat suicide et j'ai assisté à ses funérailles. Comment rentrer dans ces conditions?»

Pas de quoi émouvoir Habibullah Khan, le secrétaire d'État pakistanais chargé des Régions fronta

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant