Les réflexes pour garder une santé de fer dans votre maison

le
0

Et si votre bien-être dépendait de votre logement ? Dans le cadre de la seconde édition du Baromètre de l’Habitat Sain, une nouvelle étude pointe l‘importance de l’habitat sur la santé des Français.

Quel est le point commun entre votre maison et votre état de santé? Les bénéfices d’un habitat sain sur notre santé sont indiscutables, si l’on en croit une étude menée par le groupe Velux et l’Université allemande de Humboldt. L’étude montre que nous passons en moyenne 90% de notre vie à l’intérieur, pour dormir, cuisiner, travailler ou jouer. Mais le constat est souvent le même: problèmes de ventilation, de température et d’accès à la lumière... Les Français qui vivent un logement insalubre, mal éclairé ou insuffisamment aéré présentent un état de santé général plus fragile et souffrent souvent de symptômes grippal et de fatigue.

Pour comprendre les facteurs de risques sanitaires liés au lieu de vie, le Baromètre de l’Habitat Sain a interrogé 14 000 personnes dans 14 pays européens, dont la France. Il en est ressorti que les critères qui amènent les habitants à se sentir bien chez eux sont directement liés à ceux qui ont une incidence sur la santé: une bonne quantité d’air frais, de la lumière naturelle abondante et un faible taux d’humidité. Le Figaro Immobilier a donc rassemblé les bons gestes indispensables pour vivre avec une santé de fer dans une maison saine. De quoi recréer les bienfaits de la vie en extérieur, tout en satisfaisant le besoin de chaleur et d’être à l’abris.

Bien aérer votre habitat

Votre maison est votre poumon. Entre émissions de CO2, humidité et température trop élevée, sachez qu’un intérieur qui n’est pas suffisamment aéré est plus pollué qu’un espace extérieur. Il est donc essentiel de bien ventiler sa maison afin de garantir des températures modérées, d’évacuer les microbes accumulés et cela évite aussi... d’être moins fatigué! En effet, les Français qui aérent leur logement au moins deux fois par jour (et ils sont seulement 32% à le faire) sont deux fois moins exposés au risque de souffrir de fatigue.

Faire entrer beaucoup de lumière naturelle

Vivre dans un habitat suffisamment baigné de lumière naturelle est un énergisant efficace! Un lieu de vie bien éclairé permet de rythmer au mieux votre journée (et votre nuit) et diminue de près de moitié le risque de manquer de vitalité. D’ailleurs en France, la lumière naturelle a un impact plus important sur la santé que la moyenne européenne: 27% des logements sont trop dépendants de la lumière articificielle, alors que celle-ci ne devrait servir que d’appoint aux plus belles heures de la journée.

Maintenir des températures agréables

Tantôt trop froid, tantôt trop chaud... Un Français sur quatre considère que son habitation n’est pas suffisamment isolée des températures extérieures, été comme hiver. La solution: recourir aux thermostats en hiver, aux protections solaires (comme les volets) et à la ventilation naturelle en été. Cela vous permettra de maintenir des températures intérieures confortables et de profiter des avantages de chaque saison pour votre maison. Notez aussi que moins les écarts de température sont grands, plus les risques d’affections courantes sont limités.

Eviter l’humidité et isoler votre maison

Ce n’est pas un hasard si 3 Français sur 4 souffrent de maux de gorge et d’écoulement nasal. Un habitat humide peut très rapidement être la cause de maladies respiratoires telles que les rhinites, les troubles asthmatiques ou les allergies. En France, les problèmes d’humidité touchent plus d’un logement sur quatre. En cause? Une mauvaise ventilation et bien souvent, une isolation qui laisse à désirer... Pour éviter les troubles liés à cette humidité et tous les suppléments gratuits (comme les champignons et la moisissure), mieux vaut donc faire vite et bien isoler son lieu de vie.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant