Les réductions d'impôt à ne pas oublier

le
0

Les frais de scolarités offrent une réduction d'impôt qui va du collège à l'enseignement supérieur. Il faut penser à cocher les cases correspondantes.

Certaines dépenses supportées en 2015 donnent droit à une réduction ou à un crédit d'impôt. Conservez les justificatifs au moins quatre ans pour pouvoir les présenter au fisc s'il vous les réclame. Si le montant de vos réductions est supérieur à l'impôt, l'excédent est perdu. Pour vos crédits d'impôt, en revanche, l'excédent éventuel vous est remboursé par le fisc.

»» À lire aussi: Impôts: ce qu'il faut savoir pour bien remplir sa déclaration 2016

Les frais liés aux enfants minorent votre impôt. La garde de vos enfants de moins 6 ans à l'extérieur du domicile en 2015, par une assistante maternelle notamment, permet de bénéficier d'un crédit d'impôt de 50 % des dépenses (moins les aides de la CAF), retenues dans la limite de 2300 € par enfant. Si vous faites garder vos enfants de moins de 3  ans par un salarié à votre domicile, l'avantage fiscal est de 50 % des dépenses de l'année, dans la limite de 12.000 € + 1500 € par enfant à charge.

Vous bénéficiez également de cet avantage pour divers services rendus au domicile: soutien scolaire, ménage, cuisine, petit jardinage, assistance informatique, aide aux personnes âgées ou invalides… Quant aux frais de scolarité, ils offrent une réduction d'impôt de 61 € par enfant au collège, 153 € au lycée et 183 € dans l'enseignement supérieur. N'oubliez pas de cocher les cases correspondantes.

Vos versements au profit d'organismes d'intérêt général donnent droit à une réduction d'impôt de 75 % (dans la limite de 529 €) pour l'aide aux personnes en difficulté (Croix-Rouge, Restos du cœur…) et de 66 %, plafonné à 20 % de votre revenu imposable, pour les autres dons.

Un plafond de 10.000 €

La réalisation de travaux d'économie d'énergie dans votre résidence principale (isolation thermique, chaudières à condensation, production d'énergie à partir d'une source renouvelable…) vous permet de bénéficier d'un crédit d'impôt de 30 % du prix d'acquisition des matériaux et équipements (plafonnés à 16.000 € pour un couple).

Enfin, certaines autres dépenses permettent de bénéficier d'un avantage fiscal: versement d'une prestation compensatoire en capital, certaines primes d'assurance-vie, aide à la personne, financement de la vie politique ou cotisations syndicales, par exemple. Tous ces avantages sont cumulables. Mais ils sont pour la plupart soumis au plafonnement global des niches fiscales, mécanisme qui limite à 10.000 € l'ensemble des avantages fiscaux dont vous pouvez bénéficier chaque année au niveau de votre foyer fiscal.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant