Les recruteurs déplorent le faible niveau des candidats

le
0
Pour recruter, rares sont les entreprises qui consultent le classement PISA, dont les conclusions ont été publiées mardi. Elles déplorent en revanche le faible niveau de certaines de leurs recrues.

Les salariés français doivent-ils craindre les répercussions du classement PISA, selon lequel les écoliers français perdent encore deux places, et arrivent 25e sur 65 pays pour leurs acquis scolaires? Pas directement, dans la mesure où il ne s'agit pas d'un indicateur scruté et suivi par les recruteurs. Lorsqu'elles recherchent des jeunes diplômés, les entreprises concentrent leur attention sur le dernier diplôme obtenu plutôt que sur la qualité de l'établissement scolaire fréquenté au secondaire. Et à ce jeu, d'autres classements, tels que ceux des meilleures écoles de commerce ou d'ingénieurs, sont de loin plus consultés par les recruteurs.

De surcroît, les postes pour lesquels les entreprises sont susceptibles de recruter à l'international - et donc de met...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant