Les récoltes australiennes ont souffert de la sécheresse

le
0

Commodesk - Le temps sec pendant la levée et l'épiaison des céréales va affecter les rendements, note le Bureau australien de l'Agriculture, ABARES dans son dernier point sur les récoltes. Le blé a un meilleur taux de protéines, mais sera moins abondant qu'en 2011-2012, à 22 millions de tonnes contre 29,9 millions de tonnes (-26%). Des surfaces semées en retrait de 5% l'expliquent, avec des rendements qui tombent à 1,65 tonne par hectare (-23%).

La saison des blés d'hiver 2012 a été nettement plus sèche que celle de 2011 sur les terres australes : les pluies au-dessus des normales saisonnières avaient alors donné des moissons exceptionnelles. Cette année, les pluies d'avril à novembre ont été déficitaires de 20 à 40% par rapport à la normale sur les principales régions céréalières, d'après les relevés des services météorologiques australiens.

Les moissons ont démarré en avance dans l'ouest du pays, mais ont été ensuite retardées par des pluies importantes en novembre. L'ABARES s'attend à ce que les récoltes d'hiver s'achèvent avant la fin décembre, mais estime qu'au-delà de cette date, il y a un risque pour la qualité des grains. Les régions retardataires sont la partie méridionale de la Nouvelle-Galles du Sud, le Sud de l'Australie et l'Etat de Victoria.

La récolte d'orge sera également plus faible, à 6,87 millions de tonnes, le chiffre le plus bas depuis six ans, et avec une qualité qui laisse à désirer. La moitié de l'orge de malterie a été dégradé en aliments pour bétail dans l'ouest et le sud de l'Australie.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant