Les recherches sur une mutation dangereuse du virus H5N1 suspendues

le
0
Devant l'ampleur de la polémique, deux chercheurs ayant créé un virus très dangereux pour l'homme ont accepté un moratoire pour que la communauté scientifique puisse débattre des risques de leur découverte.

C'est une situation très rare dans le monde de la recherche. Des scientifiques réputés ont accepté de suspendre pour deux mois leurs travaux sur le virus H5N1, eu égard à la forte inquiétude que ceux-ci ont suscité, notamment aux Etats-Unis.

Ron Fouchier, de l'Erasmus Medical Center aux Pays-bas, et Yoshi Kawaoke de l'Université du Wisconsin, ont travaillé indépendamment sur le virus de la grippe aviaire et obtenu chacun de leur côté une version potentiellement très dangereuse pour l'homme. D'ordinaire, les humains ne peuvent contracter le H5N1 qu'au contact d'un animal infecté, principalement des volatiles. Or les scientifiques ont prouvé à l'aide d'un modèle animal que ce virus pouvait muter jusqu'à devenir contagieux d'homme à homme par voie aérienne. Quand on sait que le H5N1 a jusqu'à présent entraîné la mort chez 60% des personnes infectées, l'idée de voir ce virus quitter les laboratoires où il a été généré a de quoi en inquiéter certains. Par c

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant