Les recettes pour améliorer le sommeil des seniors

le
0
Les sorties au grand air, l'activité physique pratiquée plutôt le matin et une alimentation légère sont les meilleures armes contre l'insomnie liée à l'âge.

«Le sommeil est-il un problème d'âge ?» À la question posée par l'une des six tables rondes publiques des 2es «États généraux du vieillir jeune et bien», organisés à Paris les vendredi 17 et samedi 18 décembre, les spécialistes répondent : «oui, mais...».

Comme l'explique le Pr Damien Léger, responsable du Centre du sommeil et de la vigilance de l'Hôtel-Dieu (Paris) et principal expert invité, «le sommeil change physiologiquement avec l'âge. La part de sommeil lent profond diminue et le nombre d'éveils durant la nuit augmente». L'efficacité du sommeil (rapport entre le temps endormi et le temps couché), passe de 90 % chez l'adulte jeune à 75 % après 60 ans, et la durée moyenne de sommeil diminue d'environ une heure. L'horloge biologique est aussi modifiée. «Avec l'âge s'installe une avance de phase : on a envie de se coucher plus tôt et de se lever plus tôt.»

Difficultés d'endormissement, fragmentation du sommeil, réveil précoce...

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant