Les rebelles ukrainiens maintiennent leurs élections

le
0

(Actualisé tout du long) KIEV, 22 septembre (Reuters) - Les rebelles prorusses ukrainiens ont annoncé mardi qu'ils avaient l'intention d'organiser comme prévu des élections locales en octobre et en novembre dans les régions qui se trouvent sous leur contrôle dans l'est de l'Ukraine. Quelques heures auparavant, ils avaient pourtant évoqué la possibilité de reporter ces scrutins afin de "sortir le processus de paix de l'impasse". Suivant les termes des accords de paix conclus à Minsk en février, des élections locales devaient être organisées à l'automne dans les régions orientales et dans le reste de l'Ukraine. Le gouvernement de Kiev estime qu'un tel rendez-vous électoral ne peut pas avoir lieu en raison de problèmes de sécurité dans l'est du pays. Selon l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), l'armée et les rebelles ukrainiens respectent globalement un cessez-le-feu en vigueur depuis le 1er septembre. Dans un communiqué mis en ligne sur le site séparatiste LITs, l'émissaire des rebelles dans les pourparlers de paix, Vladislav Deinego, a d'abord déclaré que les séparatistes étaient prêts à reporter leurs scrutins au 21 février 2016. Mais un autre site des rebelles DAN, citant l'émissaire séparatiste Denis Pouchiline, a remis en cause ce scénario quelques heures plus tard. "Cela se référait au prochain tour des élections (...) Les dates du premier tour pour les maires et les présidents de région demeurent inchangées: le 18 octobre pour la république populaire de Donetsk et le 1er novembre pour la république populaire de Louhansk", rapporte le site. Le dirigeant séparatiste Alexandre Zakhartchenko avait signé la semaine dernière un décret promulguant la tenue de ces élections, une initiative condamnée à Kiev par le président ukrainien Petro Porochenko, qui l'a jugée "risquée et irresponsable", et également par l'Allemagne. Négocié en février par la chancelière allemande Angela Merkel et le président français François Hollande et signé par Porochenko et son homologue russe, Vladimir Poutine, Minsk-2 prévoit "l'ouverture d'un dialogue sur l'organisation d'élections locales, en accord avec la législation ukrainienne, portant 'sur un régime d'autonomie local provisoire dans certains secteurs des régions de Donetsk et Louhansk'". (Alessandra Prentice, Pavel Polityuk; Jean-Stéphane Brosse et Pierre Sérisier pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant