Les rebelles ukrainiens dénoncent une violation de l'accord de paix

le
2

DONETSK, 5 novembre (Reuters) - Les dirigeants séparatistes dans l'est de l'Ukraine ont accusé mercredi le président Petro Porochenko d'avoir violé l'accord de paix conclu début septembre à Minsk en décidant de suspendre la loi octroyant à leurs régions un "statut spécial". Les républiques auto-proclamées dans les villes de Donetsk et de Louhansk, dans la région du Donbass, affirment que la décision prise par Porochenko mardi remet en cause le protocole conclu le 5 septembre dans la capitale biélorusse qui prévoyait l'instauration d'un cessez-le-feu. Petro Porochenko fait valoir que les rebelles ont enfreint l'accord de Minsk en organisant des élections séparées dimanche. Le chef de l'Etat a demandé mardi au parlement ukrainien d'écarter la loi offrant un "statut spécial" aux régions orientales. Ce texte prévoyait d'accorder à Donetsk et Louhansk des droits restreints sur leur administration et protégeait les combattants rebelles contre des poursuites judiciaires. "L'annulation par Kiev du statut spécial du Donbass cause un grave dommage au processus de paix de Minsk", estiment les séparatistes dans un communiqué commun. Les dirigeants de Donetsk et Louhansk ajoutent "ne pas pouvoir travailler sur la base d'un document dont Porochenko à retirer des points fondamentaux". Ils précisent être prêts à renégocier l'accord dont le but était de mettre fin à un conflit qui a fait plus de 4.000 morts depuis le début de la rébellion mi-avril. (Thomas Grove et Alexander Winning; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Berg690 le mercredi 5 nov 2014 à 11:01

    PORO choisi la guerre, il va être servi.

  • M4888303 le mercredi 5 nov 2014 à 10:47

    Bien joué Porochenko! Un prèté pour un rendu !