Les rebelles syriens ont pris d'assaut une base près d'Alep

le
0
 (Actualisé avec précisions § 6,7, 9, 11 et 12) 
    BEYROUTH, 6 août (Reuters) - Les rebelles syriens ont dit 
vendredi avoir lancé l'assaut contre une importante base 
d'artillerie au sud-ouest d'Alep, dans le cadre de leur 
offensive visant à rompre le siège de la ville, l'armée de 
Bachar al Assad affirmant de son côté avoir repoussé l'attaque 
et tué des centaines d'insurgés. 
    Les quartiers d'Alep tenus par les rebelles, dans lesquels 
vivent encore quelque 250.000 personnes, sont totalement 
encerclés depuis début juillet par l'armée syrienne et les 
milices chiites étrangères qui l'appuient. 
    Les combattants d'une alliance islamiste incluant l'ancien 
Front al Nosra, récemment rebaptisé Front Fateh al Cham, et le 
groupe Ahrar al Cham ont affirmé vendredi avoir pénétré à 
l'intérieur de la forteresse de Ramoussah, d'où l'artillerie 
syrienne pilonne les zones tenues par les insurgés dans le 
sud-ouest d'Alep. 
    Cette base, l'une des plus grandes de Syrie, est située à 
seulement deux kilomètres des quartiers d'Alep tenus par les 
rebelles. 
    "Deux kamikazes ont conduit leurs véhicules à l'intérieur de 
la base", a déclaré à Reuters Abou al Walid, un combattant 
d'Ahrar al Cham, selon lequel de violents combats ont encore 
lieu dans la forteresse. 
    Selon les rebelles, des centaines de combattants affrontent 
les troupes du régime, à seulement quelques centaines de mètres, 
après leur percée dans les défenses du gouvernement autour de la 
base fortifiée. 
    Le Front Fateh al Cham (anciennement al Nosra), qui aurait 
mené trois attentats suicide dans la zone, a annoncé avoir tué 
plusieurs combattants chiites du Hezbollah libanais qui 
défendaient selon lui l'académie militaire abritée dans la 
forteresse. 
    L'armée dit avoir repoussé l'attaque, tué des centaines 
d'assaillants et détruit plusieurs chars. C'est la plus grande 
attaque de l'année menée par les rebelles à son encontre, 
a-t-elle ajouté. Selon un journaliste de la télévision d'Etat 
syrienne, plusieurs attaques suicides ont été déjouées. 
    "Il y a eu aujourd'hui une attaque de grande ampleur par les 
groupes armée terroristes et ils ont utilisés tous les types 
d'armes mais nous combattons cette attaque et nous allons les 
battre", a  dit le général de brigade Deeb Bazi, qui dirige une 
académie militaire ciblée. 
    Selon les rebelles, des avions de chasse, probablement 
russes, survolent la région à haute altitude et ont intensifié 
leurs frappes mais ils n'ont pu empêcher l'assaut en raison de 
la topographie des lieux. 
    L'armée rapporte qu'au moins un millier d'insurgés ont été 
tués depuis le début de la semaine. 
    Alep, la plus grande ville de Syrie avant le début du 
conflit il y a cinq ans, voit s'affronter les forces rebelles et 
l'armée syrienne depuis l'été 2012. 
     
 
 (Suleiman al Khalidi; Tangi Salaün et Julie Carriat pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant