Les rebelles syriens gagnent du terrain contre l'EI à Manbij

le
0
    BEYROUTH, 31 juillet (Reuters) - Les Forces démocratiques 
syriennes (FDS), une alliance de combattants kurdes et arabes 
soutenue par les Etats-Unis, contrôlent désormais environ 40% de 
la ville de Manbij aux dépens de l'Etat islamique dans le nord 
de la Syrie, rapporte dimanche l'Observatoire syrien des droits 
de l'homme (OSDH). 
    Les FDS ont gagné du terrain et se sont emparés de secteurs 
stratégiques de la ville au cours des dernières 24 heures, 
explique l'ONG basée à Londres, qui s'appuie sur un réseau 
d'informateurs en Syrie pour suivre le conflit au jour le jour. 
    Selon l'OSDH, les rebelles ont conquis l'essentiel de la 
partie est de la ville après des semaines de progrès beaucoup 
plus lents dans la partie ouest. 
    L'Observatoire a déclaré que les FDS avaient pris une 
clinique, une école et un rond-point en plein coeur de l'est de 
la ville qu'elles assiègent depuis plusieurs semaines.  
    Au moins 2.300 habitants ont pu quitter Manbij mais des 
milliers d'autres sont toujours pris au piège à l'intérieur de 
la ville, ce qui ralentit la progression des rebelles.  
    Selon l'opposition, des frappes aériennes menées dans et au 
nord de Manbij au cours du mois ont coûté la vie à des dizaines 
de civils.   
    L'alliance des FDS a lancé son offensive sur Manbij il y a 
près de deux mois avec l'espoir de priver l'Etat islamique d'un 
lien précieux avec la frontière turque. 
 
 (Suleiman al Khalidi; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant