Les rebelles syriens demandent un soutien plus efficace

le
0
 (Actualisé avec réaction du HCN, 4e et 5e paragraphes) 
    BEYROUTH/GENÈVE, 25 avril (Reuters) - Les Forces 
démocratiques syriennes (FDS), alliance réunissant plusieurs 
groupes de rebelles en lutte contre le gouvernement de Bachar al 
Assad, ont salué l'envoi annoncé par Barack Obama de 250 soldats 
américains supplémentaires tout en demandant un soutien plus 
efficace. 
    Les FDS, qui comptent dans leurs rangs les miliciens kurdes 
de l'YPG (Unités de protection du peuple), principaux 
partenaires de Washington dans la lutte contre l'Etat islamique 
(EI), souhaitent notamment des armements plus performants comme 
des missiles antichar. 
    "Tout soutien qu'ils offrent est positif mais nous espérons 
un soutien plus grand", a déclaré Talal Silo, porte-parole de 
l'alliance militaire. 
    A Genève, le porte-parole du Haut comité des négociations 
(HCN) Salem al Meslet, l'un des rares représentants du HCN 
encore sur place en Suisse pour des entretiens informels avec 
l'émissaire spécial de l'Onu sur la Syrie, a salué la décision 
de Barack Obama. 
    "La décision du président Obama de déployer 250 hommes 
supplémentaires pour combattre Daech (acronyme arabe de l'EI) en 
Syrie est une bonne décision. Nous devons débarrasser notre pays 
de ce fléau. Mais la Syrie ne sera pas libérée du terrorisme 
tant que le règne de la terreur mis en place par Assad ne 
prendra pas fin. Nous devons contribuer à libérer notre pays 
d'Assad tout comme de Daech". 
    Barack Obama a annoncé lundi qu'il avait donné son accord 
pour le déploiement en Syrie de 250 soldats américains 
supplémentaires, y compris des unités des forces spéciales, afin 
d'assister ses alliés dans le combat contre l'EI. 
 
 (Tom Perry et Stéphanie Nebehay; Pierre Sérisier et Eric Faye 
pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant