Les rebelles syriens annoncent une bataille "décisive" à Alep

le
0
LES REBELLES SYRIENS ANNONCENT UNE BATAILLE "DÉCISIVE" À ALEP
LES REBELLES SYRIENS ANNONCENT UNE BATAILLE "DÉCISIVE" À ALEP

BEYROUTH (Reuters) - Plusieurs groupes rebelles armés ont déclaré jeudi qu'ils avaient lancé leur attaque la plus importante en date à Alep, la capitale économique de la Syrie, et ont annoncé une "bataille décisive" contre les forces du président Bachar al Assad.

Selon les insurgés de diverses brigades d'Alep, gagnée depuis deux mois par le conflit, le début de l'offensive, "l'heure zéro", a été annoncé par plusieurs mosquées, par la phrase "Allah akhbar" ("Dieu est le plus grand").

"L'heure zéro a commencé sur tous les fronts à Alep", a dit Abou Firas, porte-parole de la brigade Tawhid, le groupe rebelle le plus important de la ville. "Tous les rebelles et toutes les brigades y participent."

Il n'a pas été possible de vérifier de manière indépendante l'information, mais elle a été confirmée par un rebelle d'une autre brigade, et l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), une ONG basée à Londres et proche de l'opposition, a précisé que des centaines d'insurgés se livraient à des combats.

Une vidéo diffusée sur le site YouTube par des rebelles montre un commandant de la brigade Tawhid en train d'annoncer le début des combats et de donner des ordres à une cinquantaine de combattants armés de kalachnikovs.

Plus de 30.000 personnes ont été tuées en Syrie depuis le début du soulèvement populaire contre le président syrien Bachar al Assad, mi-mars 2011, selon l'OSDH.

Par ailleurs, le groupe islamiste "le Front al Nousra" a revendiqué jeudi dans un communiqué l'attaque menée la veille contre le siège de l'état-major militaire au centre de Damas.

Cet attentat a déjà été revendiqué par l'Armée syrienne libre (ASL, composée de déserteurs et de civils) qui a fait état de dizaines de personnes tuées.

Le "Front al Nousra" a revendiqué plusieurs attaques menées en Syrie ces derniers mois, dont le bombardement d'une chaîne de télévision pro-gouvernementale et le double attentat à la bombe qui a fait 55 morts à Damas en mai.

Mariam Karouny, Julien Dury et Marine Pennetier pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant