Les rebelles syriens annoncent avoir repris Manbij à l'EI

le , mis à jour à 23:56
0
 (Ajoute annonce de la capture de la ville) 
    BEYROUTH, 12 août (Reuters) - Les Forces démocratiques 
syriennes (FDS), une coalition rebelle soutenue par les 
Etats-Unis, ont annoncé vendredi avoir pris le contrôle de 
totalité de la ville de Manbij, près de la frontière turque dans 
le nord de la Syrie, après avoir délogé les derniers activistes 
du groupe Etat islamique (EI) qui s'y trouvaient encore. 
    Les FDS ont commencé à patrouiller dans la ville et ont 
libéré plus de 2.000 civils retenus en otage par les djihadistes 
de l'EI, a déclaré Charfan Darwish, porte-parole des forces 
arabes syriennes et kurdes. 
    Après avoir annoncé la semaine dernière avoir repris le 
contrôle presque complet de l'agglomération malgré des poches de 
résistance, les FDS ont lancé vendredi l'assaut final sur 
Manbij. 
    L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) a 
rapporté qu'environ 500 véhicules transportant des djihadistes 
et des civils avaient quitté Manbij pour prendre la destination 
de Djarablous, localité située au nord-est et contrôlée par 
l'EI, près de la frontière turque. 
    Ce convoi transportait les derniers combattants de l'Etat 
islamique qui ont pu quitter la ville en vertu d'un accord entre 
les parties combattantes qui ne sera pas annoncé officiellement, 
a précisé l'OSDH. 
    L'offensive des FDS entamée en mai avait permis de reprendre 
rapidement plusieurs zones autour de Manbij mais la progression 
s'était ralentie à l'approche de la localité. 
    Les rebelles syriens ne voulaient pas lancer une attaque de 
grande envergure à l'intérieur de la ville afin d'épargner les 
civils. 
     
 
 (Suleiman al-Khalidi et John Davison; Pierre Sérisier, Laura 
Martin pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant