Les rebelles progressent dans le nord-ouest de la Syrie

le , mis à jour à 17:32
0

AMMAN, 6 juin (Reuters) - Les groupes armés islamistes sunnites qui combattent l'armée gouvernementale dans le nord-ouest de la Syrie ont pris plusieurs avant-postes et villages dans la province d'Idlib, se rapprochant encore du fief du président Bachar al Assad dans la région côtière de Lattaquié, rapportent samedi les rebelles et l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). L'armée syrienne a déclaré que ses troupes avaient quitté la localité de Mouhambal, que traverse l'autoroute reliant Alep à Lattaquié, et se regroupaient en vue d'une contre-offensive. Des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux montrent des camions militaires et de vastes dépôts d'armes abandonnés. Plusieurs groupes islamistes dont le Front al Nosra, affilié à Al Qaïda, ont fait alliance en mars dernier sous le nom de l'armée du Fatah (conquête) et pris la ville d'Idlib puis celle de Djisr el Choughour un mois plus tard. "Après avoir pris plusieurs villages, nous sommes descendus des montagnes, nous sommes entrés dans la ville de Mouhambal et nous avons commencé à la ratisser", a déclaré Abou Malek, un chef militaire de Nosra, cité par une chaîne de télévision appartenant à l'opposition. La télévision publique syrienne a déclaré que les frappes aériennes gouvernementales avaient coûté la vie à des "dizaines de terroristes" et détruit des convois transportant des combattants d'Al Nosra dans la région de Basankoul, contrôlée par les rebelles. Dans la bataille qui fait rage depuis des semaines dans la région, les rebelles utilisent des missiles antichar américains Tomahawk, des armes que Damas accuse la Turquie et l'Arabie saoudite de fournir aux insurgés. La province d'Idlib est stratégiquement située à mi-chemin entre la Turquie et la province côtière de Lattaquié, fief ancestral de la minorité alaouite à laquelle appartient Bachar al Assad. Selon l'OSDH, l'armée du Fatah a intensifié ses tirs de mortier contre les avant-postes de l'armée situés dans les hauteurs du djebel al Akrad, qui domine les villages alaouites proches de Qardaha, berceau de la famille Assad. (Suleiman Al Khalidi; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant