Les rebelles ont renforcé leurs positions dans l'Est ukrainien

le
0

KIEV/DONETSK, Ukraine, 12 février (Reuters) - Les rebelles pro-russes ont renforcé leurs positions jeudi dans l'est de l'Ukraine, affirme l'armée gouvernementale, malgré l'accord conclu dans la matinée à Minsk à l'issue de plusieurs heures de négociations entre dirigeants russe, ukrainien, français et allemand. Cet accord prévoit un cessez-le-feu à partir de minuit dans la nuit de samedi à dimanche. "L'intensité des combats est soulignée par la forte augmentation du nombre de civils qui cherchent à fuir les localités de la ligne de front", a dit à Kiev le porte-parole de l'armée ukrainienne, Andriy Lyssenko. Selon lui, une cinquantaine de chars de combat, 40 batteries lance-missiles et 40 véhicules blindés venus de Russie sont entrés en territoire ukrainien la nuit dernière par le poste-frontière d'Izvarine, dans la région de Louhansk tenue par les séparatistes. Les rebelles ont particulièrement renforcé leurs positions près de Debaltseve, important noeud routier et ferroviaire tenu par l'armée qu'ils cherchent depuis plusieurs jours à encercler, a précisé le porte-parole. Selon un chef séparatiste, Edouard Bassourine, les gouvernementaux sont entièrement encerclés dans Debaltseve et n'ont d'autre choix que de se rendre. Il a souligné que les rebelles respecteraient l'accord de Minsk. "Nous sommes prêts à organiser dans des conditions honorables le départ des forces ukrainiennes encerclées à Debaltseve", a-t-il dit lors d'une conférence de presse retransmise par la chaîne de télévision Rossiya24. A Donetsk, grande ville tenue par les rebelles au sud-ouest de Debaltseve, des tirs d'artillerie ont été entendus en cours de journée, a rapporté un témoin. Selon Edouard Bassourine, l'artillerie ukrainienne a tiré quatre fois jeudi sur Donetsk, tuant deux civils. (Alessandra Prentice à Kiev et Maxim Shemetov à Donetsk; Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant