Les rebelles montent à l'assaut de Syrte

le
0
Dotés d'armes lourdes, les insurgés venus de l'Est promettent d'engager la bataille finale samedi prochain.

Les gros canons montent en ligne. Sur la route de Syrte, la ville natale de Kadhafi, huit camions militaires remorquent chacun une pièce d'artillerie de 75 ou 105 millimètres plutôt poussiéreuse. La colonne déclenche des cris et des tirs de joie dans chaque village. Elle se mêle aux véhicules habituels des insurgés, des pick-up chargés de combattants vêtus d'uniformes disparates, qui ne peuvent s'empêcher de lâcher des rafales vers le ciel. Mais les canons représentent une nouvelle donne. Si la ville de Syrte doit être reprise par la force, la guerre sera très différente de celle du printemps, quand des insurgés désorganisés s'avançaient sur les routes avant de reculer à la première salve de roquettes. Désormais, la puissance de feu est de leur côté, sans que l'on sache exactement de quelles armes disposent les kadhafistes retranchés dans la ville.

Mitrailleuses lourdes 

Le Conseil national de transition (CNT), l'organe politique de la rébellion,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant