Les rebelles d'Alep ont reçu des missiles antichars

le
3

BEYROUTH/AMMAN, 19 octobre (Reuters) - Les rebelles qui combattent l'armée syrienne et ses alliés au sud d'Alep, dans le nord-ouest de la Syrie, ont annoncé lundi avoir reçu de nouveaux missiles antichars fournis par des pays hostiles au président Bachar al Assad. Appuyée par des frappes aériennes russes, l'armée gouvernementale, aidée par des soldats iraniens et des miliciens chiites libanais du Hezbollah, a lancé vendredi dernier une offensive dans la région. Les rebelles de l'Armée syrienne libre (ASL), contactés par Reuters, ont déclaré avoir reçu des armes durant le week-end, mais l'un d'eux a estimé que c'était en nombre insuffisant. Plusieurs groupes rebelles considérés comme "modérés" par Washington et ses alliés reçoivent des armes via la Turquie. Depuis vendredi, les insurgés ont touché près d'Alep une dizaine de véhicules de l'armée syrienne avec des missiles téléguidés antichars, a dit Rami Abdoulrahman, directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), une ONG basée en Grande-Bretagne mais qui dispose de nombreux observateurs sur le terrain. (Tom Perry et Suleiman al-Khalidi; Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • spirouet le lundi 19 oct 2015 à 15:48

    devoir se coltiner des articles orientés atlantistes alors que la réalité des faits est toute autre sur le terrain

  • Pathor le lundi 19 oct 2015 à 14:39

    Ah la ce s ure protège aussi l'osdh... rien d'étonnant ! Bon ce site est *$^$!!?^ù et encore le mot est faible, MDR. Je vais sur d'autres sites plus intelligents, pas à la botte socialoeuroatlantiste, et surtout plus ouverts...pas difficile .

  • aerosp le lundi 19 oct 2015 à 14:32

    ce type se trouve souvent en turquie