Les rebelles chiites rejettent la trêve humanitaire au Yémen

le
0

* Le cessez-le-feu devait entrer en vigueur dans la soirée * Combats pour une base aérienne stratégique dans le Sud * Frappes aériennes sur Sanaa * Plus de 3.500 morts depuis la fin mars (Précisions, rejet de la trêve par les chiites) par Mohammed Mukhashef et Mohammed Ghobari SANAA/LE CAIRE, 26 juillet (Reuters) - Le chef des rebelles chiites au Yémen, Abdel Malek al Houthi, a rejeté dimanche le cessez-le-feu proposé par la coalition arabe et qui devait entrer en vigueur dans la soirée. Il a affirmé sur son compte Twitter que cette "trêve humanitaire" ne ferait que servir les intérêts des djihadistes de l'Etat islamique (EI) et d'Al Qaïda dans la péninsule Arabique (Aqpa). "La bataille se poursuit et la guerre n'est pas terminée", ajoute-t-il. Le cessez-le-feu devait entrer en vigueur à 23h59 heure locale (20h59 GMT). Des avions de la coalition arabe mise en place fin mars par l'Arabie saoudite ont mené de nouvelles frappes près de Sanaa, la capitale yéménite contrôlée par les rebelles, samedi soir et dimanche à l'aube. Parmi les cibles visées figurait une base militaire. Dans le sud du pays, à 50 km au nord d'Aden, des combats sont en cours pour le contrôle de la plus grande base aérienne du Yémen, à Al Anad, tenue par les Houthis. Depuis le début des frappes aériennes de la coalition sunnite le 26 mars, plus de 3.500 personnes ont été tuées au Yémen. Les forces anti-Houthis de la Résistance du Sud, appuyées par la coalition arabe, ont réussi ces derniers jours à reprendre le contrôle d'une grande partie d'Aden, face aux insurgés chiites et aux unités de l'armée restées fidèles à l'ancien président Ali Abdallah Saleh. Ils ont pris ce week-end le quartier de Sabr, dans le nord de la ville. Les combats ont fait 25 morts parmi les Houthis et dix dans les rangs de la Résistance du Sud, rapportent des habitants. Un chef des rebelles chiites, Abdel Khaliq al Houthi, frère d'Abdel Malek al Houthi, a été capturé samedi, affirme la Résistance du Sud sur son compte Twitter. Il a joué un rôle essentiel dans la prise de Sanaa en septembre dernier. (Avec Omar Fahmy; Danielle Rouquié et Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant