Les rebelles affrontent l'armée à Damas

le
0
Des échanges de tirs ont eu lieu à un kilomètre seulement du palais présidentiel, à Damas. Défaite à Homs et à Idlib, la rébellion pourrait passer à la guérilla urbaine face au régime syrien

Pendant deux heures en Syrie, dans la nuit de dimanche à lundi, les combats ont opposé insurgés et soldats à Mezze, un quartier d'affaires de Damas, situé juste au-dessous du palais présidentiel, à quelques encablures des sièges de la télévision publique et de l'état-major de l'armée. Les affrontements ont causé la mort de trois rebelles, qui s'étaient retranchés dans une maison de ce quartier résidentiel. Un quatrième a été arrêté pendant l'assaut donné par les forces régulières, qui ont perdu un homme, tandis que dix-huit autres soldats étaient blessés.

Le régime accuse les opposants d'avoir fait usage de grenades, de roquettes RPG et de mitrailleuses. C'est la première fois en un an de révolte contre Bachar el-Assad que des combats aussi violents ont lieu dans un secteur aussi proche des centres de sécurité à Damas, selon Rami Abdelrahmane, le président de l'Observatoire syrien des droits de l'homme.

Faire cesser les «tueries»

«Ces actions visaient

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant