Les réactions de la 11eme journée de L1

le
0
Les réactions de la 11eme journée de L1
Les réactions de la 11eme journée de L1

LES REACTIONS DE LA 11EME JOURNEE DE L1MONACO - LYON : 2-1Eric Abidal (défenseur de Monaco) Une équipe compliqué à jouer. On savait qu'elle allait presser après la pause. Il y a une force mentale. Cela a été difficile pour Monaco. Ce soir on voulait faire un résultat chez nous après le nul à Sochaux. L'OL ? Il répond toujours présent. Je ne doute pas des forces du club. Le groupe doit travailler pour reprendre confiance. Tout passe par le travail. Cela ira mieux après une victoire.

Jimmy Briand (attaquant de Lyon)J'ai deux belles occasions et c'est dommage surtout celle avant la mi-temps? Ce n'est pas passé loin. Si on avait débuté le match comme on a joué la seconde période, cela aurait été différent. Dommage de prendre un but sur un coup de pied arrêté avec personne à la ramasse. On a mis l'état d'esprit pour essayer de revenir? Le système de jeu ? Je me sens bien car j'ai une grande liberté? Reste à être efficace? Toujours difficile de positiver après une défaite, mais on n'a pas à rougir de cette défaite.

BORDEAUX - MONTPELLIER : 2-0Francis Gillot (entraîneur de Bordeaux)C'est une bonne semaine. Nous restons sur quatre nuls et deux victoires en championnat. C'est pas mal mais nous ne sommes que treiziemes. Nous avons tout dans la douleur. Nous n'allons pas nous endormir car nous avons encore du travail avec Nice, Nantes et Nicosie. Les trois prochains matches vont décider de la tendance de la fin de la première partie. Il faut faire une série de victoires, c'est dommage de ne pas avoir gagné à Lyon, cela aurait été un gros coup. La Coupe d'Europe pompe de l'énergie, le raté de Cheick (Diabaté) en est un exemple.Jean Fernandez (entraîneur de Montpellier)On était assez bien rentré dans le match, on ne concédait pas trop d'occasions et il y a eu cette expulsion que je juge sévère. A partir de là, on ne peut rien reprocher aux joueurs, qui ont bien travaillé sur un plan défensif. Mais on n'a pratiquement fait que défendre hormis trois coups de pied arrêtés et deux trois situations en deuxième mi-temps. La décision d'arbitrage a été très sévère car il y avait la possibilité s'il met un carton rouge à Jebbour d'en mettre un à Mariano. C'est ce que Francis (Gillot) a compris, c'est pour cela qu'il le sort à la mi-temps. C'est dommage pour nous, on aurait aimé jouer à 11 contre 11 et poser plus de problèmes aux Girondins.TOULOUSE ? RENNES : 0-5Alain Casanova (entraîneur de Toulouse)Une soirée de cauchemar où on a très mal démarré. On a permis aux Rennais de reprendre confiance alors qu'on avait envie de faire l'inverse, de les faire douter, dans l'engagement et l'intensité. On leur a permis d'ouvrir le score et de leur faciliter le reste du match. On a enchainé les erreurs, on leur a offert pratiquement tous les buts. C'est le genre de soirée où rien ne marche, c'est une bonne claque qui doit nous faire du bien. Je suis frustré pour les joueurs et le public. On n'a pas le droit de faire un match pareil. Ce soir (samedi), nous sommes tous responsables : joueurs, staff et moi-même. Rennes mérite de gagner le match ce soir.Philippe Montanier (entraîneur de Rennes)Cela fait partie du foot où l'on peut passer d'un extrême à l'autre. Le match de Valenciennes ne représentait pas la valeur de mes joueurs. Cette victoire efface un peu la déception de la semaine dernière. Quand l'équipe a un niveau comme cela, avec de l'efficacité et de la technique, c'est rassurant. C'est le match le plus complet même si le score à la mi-temps a facilité les choses. On n'a pas étudié Toulouse plus qu'une autre équipe. On savait qu'on devait être au point tactiquement et techniquement. On a eu une réussite incroyable. BASTIA ? NICE : 1-0Frédéric Hantz (entraîneur de Bastia)C'est une belle victoire par rapport à notre engagement et à ce dernier quart d'heure interminable. C'est un résultat important dans notre saison et une belle réaction après Paris. Nice sera une équipe qui fera partie du Top 5 et la battre, c'est bien pour la suite. Nous devons désormais être plus performants à l'extérieur pour tenter de nous installer dans le Top 10. L'expulsion de Bruno ? Elle vient d'une maladresse et non d'une intention de faire mal et je regrette ce carton rouge. Je pense qu'il vient d'un amalgame dangereux fait par certaines personnes parce que nous portons les couleurs de Bastia. J'ai le sentiment qu'on est bien plus sanctionné que les autres. Mon souci est de jouer et d'offrir du spectacle et c'est difficile pour moi de faire face à ces a priori. Je regrette vraiment l'image que certains veulent donner de nous.Claude Puel (entraîneur de Nice)Les Bastiais ont fait une très grosse entame de match et nous avons eu beaucoup de mal à nous sortir de l'étau. Ce pressing haut pendant vingt minutes nous a beaucoup gênés. Pourtant, nous avons su revenir au cours de la première période mais nous avons mal exploité certaines situations et nous prenons le but au moment où nous sommes le mieux dans ce match. L'expulsion nous a permis de faire des choses intéressantes mais on a confondu vitesse et précipitation et on a manqué de lucidité en fin de rencontre. Au vu de la physionomie, on aurait du mieux faire même si Bastia a mis énormément de coeur et mérite cette victoire.GUINGAMP ? AC AJACCIO : 2-1Jocelyn Gourvennec (entraîneur de Guingamp)Encore une fois, je retiens l'état d'esprit du groupe qui fait que la rencontre bascule en notre faveur. Ce fut difficile d'attaquer en étant mené et en prévoyant ce qu'il pouvait se passer en contre, notamment avec Oliech. C'est logique de revenir au score car on a beaucoup poussé, même si ce fut parfois de manière désordonnée. C'est la récompense de tout ce que les joueurs mettent dans l'exercice de leur métier au quotidien. Aujourd'hui, on met Ajaccio à dix points, c'est ça qui m'importe.Fabrizio Ravanelli (entraîneur de l'AC Ajaccio)Nous méritions de gagner, on a été meilleur que Guingamp. L'arbitre a fait n'importe quoi. C'est quelque chose d'horrible. Je suis désolé pour mes joueurs qui ont démontré beaucoup de coeur. Maintenant, notre situation est très difficile mais les joueurs ont démontré qu'ils ne lâcheront jamais rien. Ma situation, c'est la dernière chose qui compte. Tous les entraîneurs savent qu'ils peuvent être virés. Mais je ne suis pas inquiet. Ce soir (samedi), je suis sorti du terrain la tête haute.LORIENT ? SOCHAUX : 2-1Christian Gourcuff (entraîneur de Lorient)Cette victoire fait du bien dans notre situation actuelle. La réaction de l'équipe a été nette dans le comportement, le dynamisme, l'intensité et le pressing avec une emprise sur le match qui ne s'est pas relâchée, à part par moments en deuxième mi-temps car on avait besoin de souffler. Il faudra retrouver un peu de sérénité et de maîtrise pour être capables de poser le jeu, mais chaque chose en son temps. Il faut continuer sur les mêmes bases, on ne peut pas se permettre cette année de se relâcher, c'est la leçon de ce début de saison. Hervé Renard (entraîneur de Sochaux)On a eu des temps de jeu très intéressants et des passage où on a vu des choses qui ressemblent à de la promotion d'honneur, cela paraît difficilement explicable. On ne peut pas espérer prendre des points en Ligue 1 avec les 45 premières minutes qu'on a faites, qui plus est à l'extérieur. A moi de trouver la solution, je sens qu'il y a des détails perfectibles, je vais trouver la solution. A force de persévérance dans le travail, ça va payer. Il y a de la qualité technique dans ce groupe pour espérer quelque chose. C'est ça qui est désolant, ne pas être capable d'être constant, c'est là où est le mal aujourd'hui.VALENCIENNES ? EVIAN TGFC : 0-1Ariel Jacobs (entraîneur de Valenciennes)On a travaillé toute la semaine dans la sérénité, et là, aujourd'hui, à l'approche du match, on sentait la nervosité. Hormis le début de match jusqu'à la première occasion d'Evian, on a senti cette nervosité et de la crispation. La façon dont on encaisse le but est typique pour une équipe dans notre situation. Il nous reste 27 finales, je n'ai pas changé d'avis, mais c'est vrai les défaites comme celles-ci font davantage mal, pas uniquement pour les points perdus contre un concurrent direct, mais également car j'espérais voir une progression.Pascal Dupraz (entraîneur de l'Evian TGFC)Il faut féliciter nos joueurs pour leur engagement, notre section pro ne se désengagera pas, car le club est né sous une bonne étoile. J'ai vu les vertus de Croix de Savoie ce soir (samedi), ce club parti de nulle part et monté jusqu'en National. Un jour peut-être, on aura à négocier des matches plus sympas, avec des espoirs de qualification européenne, mais pour l'instant notre club est engagé dans une course au maintien pour disputer une quatrième saison consécutive en L1, avec le 19eme budget. On a vu les vertus de Savoyards, opiniâtres, francs et forts dans l'engagement. On pensait entrevoir une victoire 1-0 la semaine dernière à Guingamp, on l'a eue aujourd'hui. MARSEILLE ? REIMS : 2-3Vincent Labrune (président de Marseille)Il ne faut accabler personne. On est tous solidaires, le président, le directeur sportif (José Anigo), le coach et les joueurs. C'est un match à l'image de la période que l'on traverse. On fait de belles choses, mais on n'a pas beaucoup de réussite. Il faut aller de l'avant, droit dans nos bottes. Il reste 27 matches de championnat, je veux faire passer un message d'unité. Psychologiquement c'est dur, c'est sûr, sinon on ne prendrait pas ce troisième but à la dernière minute. Je ne suis pas inquiet. Comptablement, oui. Mais on a un bon groupe, j'ai confiance.Elie Baup (entraîneur de Marseille)C'est une période très difficile. On a eu une domination sur les trente premières minutes. Mais on a pris deux buts sur des coups du sort. Ça ne tourne pas pour nous en ce moment. On s'est pourtant battu en seconde période. On était parvenu à égaliser en seconde période. Mais ce troisième but nous laisse un goût très amer... C'est difficile d'accepter cette situation, ça fait encore plus mal de prendre ce troisième but avec le contenu qu'il y avait dans ce match. C'est une passe difficile mais on ne peut pas dire qu'il n'y avait pas d'envie. Mes joueurs ont eu du caractère. Ils n'ont pas baissé les bras et se sont levé le cul en seconde période. Jean-Pierre Caillot (président de Reims)Le foot est magique ! On s'est quitté avec beaucoup de tristesse et de déception il y a huit jours. On a perdu des points dans les deux derniers matches lors des dernières minutes et je ne te cache pas que quand on s'est fait égaliser, j'étais vraiment déçu. Mais ce n'est pas une découverte, on a des joueurs courageux. J'avais entendu des remarques désobligeantes la semaine dernière à leur encontre et ils ont répondu de la plus belle des manières en venant arracher une victoire au Vélodrome là où peu de clubs de Ligue 1 viendront gagner. On a une équipe de bons garçons, des mecs bien et il méritent franchement cette récompense. Cela va nous permettre de travailler sereinement dans les semaines à venir. Il faut croire en notre équipe et en nos joueurs !Hubert Fournier (entraîneur de Reims)Quand l'OM a égalisé à la 86eme, j'étais déçu pour les garçons, car il y a eu une débauche d'énergie énorme. On y a cru jusqu'au bout et ce but d'Oniangué récompense l'envie des joueurs d'aller chercher les trois points. On est venu avec la volonté de faire un match sérieux et de gommer les erreurs des derniers déplacements. Bravo aux joueurs !NANTES ? LILLE : 0-1Michel Der Zakarian (entraîneur de Nantes)C'est un coup d'arrêt oui car on perd à domicile alors qu'on restait sur quatre victoires d'affilée. On n'a pas su ne pas perdre à défaut de gagner. On ne s'est pas enflammés (sur le classement), on a presque trop respecté cette équipe en première période, on sait que notre objectif est le maintien. Mais quand on joue contre de grosses équipes il faut avoir d'autres arguments et on n'a pas su être assez juste techniquement et efficace.René Girard (entraîneur de Lille)Je suis satisfait de notre performance car nous sommes arrivés à tenir une équipe nantaise pas facile à jouer chez elle. Bien sûr, le fait d'avoir ouvert le score juste avant la pause change la physionomie du match. Car les Canaris ont ensuite dû venir nous chercher. Mais nous n'étions pas à l'abri qu'ils emballent la partie. Tout aurait pu arriver.Sources : AFP, sites officiels des clubs, beIN Sport, Canal Plus

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant