Les réactions après la 32eme journée

le
0

Découvrez les principales réactions enregistrées après les matchs de samedi comptant pour la 32eme journée de Ligue 1.

PSG - Nice : 4-1

Laurent Blanc (entraîneur du PSG)
On avait préparé ce match-là avec l’intention de gagner, comme toujours. De l’avoir fait est déjà une bonne chose. On a vu dans certaines phases, notamment sur les duels, que les joueurs peuvent penser à des échéances plus importantes. Il y a pas mal de clubs, durant ces deux journées-là, où il faudra un certain temps pour se mettre en route, quand on a des internationaux qui ont autant voyagé. Ils sont encore dans le décalage horaire. Mais il n’y a pas de blessés, donc c’est un bel après-midi.

Hatem Ben Arfa (attaquant de Nice)
On est tombés sur un grand Ibrahimovic et sur un grand PSG. C’est vrai qu’il a mis deux buts qui nous ont fait très mal en première mi-temps. Le premier est impressionnant. D’où je suis, l’angle est quasiment fermé et il a réussi à trouver une ouverture. Je trouve qu’on a quand même fait un bon match et on a vu de bonnes séquences de jeu. On a eu des occasions mais contre ce genre d’équipes, ça se joue sur des détails. Mon but ? Oui, c’est un très beau but, c’est bien. Mais j’aurais préféré que l‘on gagne.  

Maxwell (défenseur du PSG)
Oui, après la défaite face à Monaco (avant la trêve internationale), on est arrivé au Parc avec l’envie de donner au public une belle soirée. On a reposé des joueurs importants. On a des joueurs qui sont blessés et dont on espère qu’ils seront de retour pour mercredi. On a essayé de tout donner sur le terrain et de retrouver le rythme. C’est important parce qu’on a passé beaucoup de temps sans jouer. On est contents mais dès demain, on va commencer à regarder City car ce match aller est évidemment très important.

Rennes - Reims : 3-1

Rolland Courbis (entraîneur de Rennes)
Arithmétiquement, la belle série continue. Mais on est moyen. On attend toujours de faire notre match plein, où on doit être bon 75 minutes. Là, on a été bon 15-20 minutes, c'est insuffisant... Je suis content qu'on ait su gagner ce match. Dans le jeu, je n'ai pas l'impression qu'on monte en puissance. On fait un match sérieux contre une équipe contractée au départ par sa lutte pour le maintien.

Olivier Guégan (entraîneur de Reims)
Rennes a une grosse force offensive, on le sait. On prend un premier but très évitable, où on se met en danger tout seul. Le deuxième but est hors-jeu. Il y a un penalty qui n'est pas sifflé encore une fois. Cela m'ennuie fortement. Il y a encore de grosses erreurs d'arbitrage contre nous, on les subit et ça commence à bien faire... On va digérer, on n'a pas le choix, on va vite se projeter sur Nantes. Aujourd'hui, on n'est pas relégable, on a notre destin en mains. On a six matchs pour valider notre maintien. Notre maintien va surtout se jouer sur les matchs à la maison à venir.

Guingamp - Montpellier : 2-2

Jocelyn Gourvennec (entraîneur de Guingamp)
J'ai vu un beau match de foot, compte tenu de l'enjeu pour des équipes qui sont dans la deuxième moitié de tableau. A l'arrivée c'est un score plutôt logique. Ce soir Montpellier reste derrière au classement. On est à 39 points, je crois que sur l'aspect comptable c'est correct, sur le plan du jeu et de ce qu'on est arrivé à faire c'est plus que correct.

Frédéric Hantz (entraîneur de Montpellier)
Les résultats des autres je m'en occupe peu, parce que de toute façon il faudra entre 42 et 44 points pour se sauver, donc l'important c'est le nombre de points que chacun aura au 14 mai. Après c'est un match qui m'apporte beaucoup d'éléments nouveaux. Sur les neuf derniers, on n’avait jamais pris de but en première mi-temps, et quand on avait été mené, on n’était jamais revenus. Le faire dans un match comme ça aussi important, ça donne une idée positive et ça permet de prendre un point qui est capital pour la suite de la saison.

Toulouse - Caen : 2-0

Pascal Dupraz (entraîneur de Toulouse)
Les concurrents ont perdu ? C’est une bonne idée de perdre ! Depuis que je suis arrivé, on est passés de dix points de retard à quatre. Surtout, on grignote en termes de goal-average. A défaut d’être un match enlevé, c’est un match qui sert car il permet de voir que ce groupe a du ressort, un vrai esprit, une vraie cohésion. Si les Toulousains ont envie de voir leur équipe en Ligue 1, il faut qu’ils viennent au stade, parce que là on a vraiment une chance. Ce n'était pas un match à disputer en tutu rose. J'ai un groupe où tout le monde a envie d'apporter sa pierre à l'édifice. Néanmoins il y a encore quelques personnes dans cet effectif qui n'adhèrent pas totalement et je ne souhaiterais pas que l'on échoue parce que leur comportement n'est pas en adéquation avec celui d'un joueur professionnel. On peut être déçu de ne pas être sur une feuille de match mais la moindre des choses c'est d'avoir du respect pour son club.

Patrice Garande (entraîneur de Caen)
Il y a de la déception. Je suis un peu dépité de voir une telle prestation. Techniquement c'était trop pauvre. On n'est pas parvenus à faire trois passes de suite et on a perdu tous nos duels. Forcément c'est insuffisant. C'est sans doute notre plus mauvais match de la saison dans le contenu.

Troyes - Angers : 0-1

Mohamed Bradja (entraîneur de Troyes)
C'est cruel, on a eu les occasions pour ouvrir le score et on prend encore ce but sur un ballon contré. C'est un peu le résumé de notre saison. La relégation est actée mais sur le fond, ça ne change rien, les joueurs n'ont pas baissé les bras. On va essayer de montrer ce visage jusqu'au bout, pour le respect du club et de soi-même.

Stéphane Moulin (entraîneur d’Angers)
On est heureux, ce soir on renouvelle notre bail en Ligue 1. Cela n'a pas été sans mal. Mais on a le droit d'avoir de la réussite parfois, c'était le cas, avec un grand gardien aussi. On s'est trop précipité dans le secteur offensif. J'en profite pour rendre hommage à Troyes, qui malgré sa situation, n'a rien lâché et a montré de belles valeurs. On va se redéfinir un objectif avec les joueurs pour la fin de saison.

Gazélec Ajaccio - Saint-Etienne : 0-2

Thierry Laurey (entraîneur du Gazélec Ajaccio)
A 2-0, peu après le retour des vestiaires, il y a eu un sentiment d'impuissance. Je ne reproche rien aux joueurs, ils ont fait avec leurs moyens face à une équipe qui nous était supérieure. Il reste six matchs et au risque de me répéter, on est 18eme à égalité avec Reims qui nous précède à la différence de buts. Tout le monde nous donnait 20eme en début de saison, nous on aurait signés pour être 18eme au coude-à-coude à six journées de la fin. On ne se voile pas la face, on sait que ce sera très difficile, mais on va faire le maximum pour assurer notre maintien.

Christophe Galtier (entraîneur de Saint-Etienne)
Nous avons mal géré leur jeu direct lors des dix premières minutes. Le Gazélec s’est créé des situations. Quand nous avons pris la mesure de leur jeu, nous avons essayé de mieux ressortir le ballon et de bien exploiter les contres qui s’offraient à nous. C’est un résultat qui arrive à point nommé. Il est beaucoup trop tôt pour tirer des conclusions. Il faudra bien gérer notre prochain match face à une équipe (Troyes) qui va jouer de manière relâchée. A nous d’être très déterminés.

Sources : AFP, P.G et T.M au Parc des Princes, et Infosport+

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant