Les réactions après la 28eme journée

le
0
Les réactions après la 28eme journée
Les réactions après la 28eme journée

Découvrez tout au long de la soirée les principales réactions enregistrées après les matchs de la 28eme journée de L1.

Reims – Bordeaux : 4-1

Olivier Guégan (entraîneur de Reims)
C'est le genre de soirée que j'aurais aimé vivre plus souvent. Le match est très abouti, dans de nombreux domaines, malgré le terrain compliqué. En mettre quatre contre Bordeaux, ce n'est pas mal. Ça nous rassure et on peut y gagner en confiance, mais n'oublions pas que rien n'est encore fait. Il reste dix matchs. J'ai senti dès les premiers ballons que l’on était fort ce soir (samedi). Le système (3-4-3) est bien intégré. On était bien dans les couloirs, bien dans l'animation offensive. La prestation a été accomplie dans tous les secteurs du jeu. On a vu une équipe déterminée. Nous savourons, mais rien n'est encore gagné.

Willy Sagnol (entraîneur de Bordeaux)
Il y a eu beaucoup trop d'erreurs individuelles pour espérer quoi que ce soit. On peut voir que sur les quatre buts que nous encaissons, il y a trois erreurs et un marquage lâché, sans que ça ne remette en cause le bon match de Reims. Nous avons eu des manques dans la circulation du ballon, ce n'était pas assez rapide. On avait décidé de choix de zones à trouver avant le match. Et la seule fois où on l'a fait, nous marquons. Quand on fait des choix, notamment le choix de l'avenir, on sait que l'on connaîtra des désillusions. Ça fait partie de l'apprentissage. Le club a fait le choix du renouvellement, de la jeunesse, donc on travaille davantage pour l'avenir que pour le quotidien. Nous sommes aujourd'hui détachés d'un peloton de tête que l'on pouvait encore viser il n'y a pas si longtemps, peut-être que ça remettra les têtes à l'endroit.


Toulouse – Rennes : 1-2

Olivier Sadran (président de Toulouse)
Dominique Arribagé n'est plus l'entraîneur du TFC, mais il reste au club. La démission a été décidée en pleine concertation. Il n'y a pas de plan B pour l'instant. On veut reconstruire avec une nouvelle dynamique. Je suis le premier responsable. Mais nous ne sommes pas encore morts. Je veux prendre le temps de reconstruire, pas de précipitation pour un nouveau coach. La plus grosse erreur ? Peut-être de ne pas avoir vu cette situation arriver. Moi, si je pense quitter mon poste ? J'ai la passion du sport, je ne laisserai pas tomber.

Rolland Courbis (entraîneur de Rennes)
Ce soir, permettez-moi de ne pas sauter au plafond quand un collègue, que j'estime, quitte son poste. Arribagé fait un métier qu'il découvre et qui est ingrat. Toulouse a pourtant mené 1-0 mais c'est compliqué pour eux. Je note que pour nous, on rajoute trois points de plus, mais on est encore loin de ce que l'on peut faire.

Guingamp – Angers : 2-2

Jocelyn Gourvennec (entraîneur de Guingamp)
On a eu une première demi-heure difficile où on n’a pas réussi à contourner le bloc d'Angers qui a vraiment très très bien défendu. Ils ont réussi à contrer et ils mettent un but exceptionnel, sur une action de talent. Cela a sans doute servi à nous lâcher un peu plus et on revient au score. Dans la foulée, il y a l’expulsion qui change la donne et je trouve qu'on a vraiment fait une bonne deuxième mi-temps. On a été patient, on a réussi à les travailler sur les côtés. En prenant l'avantage, on avait pris une grosse option sur le match mais il faut se mettre à l'abri, on n'a pas su le faire. On a quasiment rien donné en deuxième mi-temps à Angers mais on est extrêmement passifs et très naïfs sur le rush de Bouka Moutou et avec le vécu et l'expérience que l'on a maintenant c'est une chose qu'on ne peut pas faire. On a pas fait beaucoup d'erreurs, mais celle-là nous coûte cher.

Stéphane Moulin (entraîneur d’Angers)
On a l'impression de revivre des scénarios que l’on a déjà connus et c'est assez désagréable. Surtout après la première demi-heure que l’on a effectuée. Je crois qu'on a largement dominé cette équipe de Guingamp dans tous les compartiments du jeu. On ouvre le score de manière assez logique sur un but exceptionnel de Pierrick Capelle. Et là, nos ennuis commencent, parce que, sur ce but-là, il prend une semelle. Il a sept points de suture donc il sort. Derrière, les Guingampais, sur leur première incursion, égalisent sur un but qui ne doit rien à personne si ce n'est à leur talent. Et puis, ensuite, il y a une décision qui fait que, de nouveau, on se retrouve à dix. Les Guingampais prennent l'avantage sur penalty, et dans ces moments-là, soit on lâche, soit on pète les plombs, soit on s'accroche pour profiter d'une opportunité. Et c'est ce qui s'est passé. Je tiens à féliciter les joueurs parce que c'était mal embarqué et finalement ça fait du bien que ça se termine pas trop mal.


Troyes – Lorient : 0-1

Mohamed Bradja (entraîneur de Troyes)
Notre première mi-temps a été catastrophique, on est heureux d'être revenu à seulement 1-0. Il a suffi d'une erreur technique dès le début du match pour offrir un but à Lorient. Toute la stratégie mise en place tombe à l'eau. On a montré un autre visage en seconde période, mais avec une domination stérile. Si on joue qu'une mi-temps, on ne peut pas s'en sortir. Je suis profondément attristé, on peut passer du soleil à l'ombre mais il y a des situations dans la vie plus difficiles... Il y a beaucoup d'appréhension, de la retenue, de la frilosité à domicile. Les supporters ? Chacun est libre de manifester son mécontentement

François Bellugou (milieu de terrain de Lorient)
C'est dommage de ne pas tuer le match en première période car on a des occasions. On a du mal à rester réguliers pendant 90 minutes cette saison et en face ils ont des joueurs de qualité et ont lâché les chevaux en seconde période.


Montpellier – Lille : 3-0

Frédéric Hantz (entraîneur de Montpellier)
Match référence? Je ne sais pas. On sortait d'une série de matchs heureuse. On attaquait un cycle plus difficile. Au regard de ce que nous avions fait jusque-là, j'avais des inquiétudes sur la constance. Je suis satisfait justement sur la constance pendant quatre-vingt-dix minutes. On aurait pu faire mal plus tôt dans le match. On a bien débuté, mais on n'a pas eu assez d'exigence dans la finition. On a la chance que Lille sort de matchs difficiles, où il avait laissé beaucoup d'énergie. On est arrivé avec une plus grande fraîcheur physique et mentale. C'est bien de marquer trois buts à Lille qui en prend peu. On prend trois points qui nous font avancer dans la quête du maintien. C'est une victoire très importante. Je veux me concentrer sur les moyens pour optimiser ce que l'on peut faire. On est dans un objectif de maintien, mais on est aussi des compétiteurs. Il faut avoir cette volonté d'avancer sans calcul mathématique mais avec l'engagement d'être meilleur.

Mounir Obbadi (milieu de terrain de Lille)
C’était un match catastrophique. On est venu en touriste. C’était indigne d’une équipe de Ligue 1. Il va falloir vite se remettre en questions car derrière ça revient. Il va falloir prendre les points pour se maintenir. Dès le début du match, on n’a pas joué. On avait peur. C’était indigne d’une équipe professionnelle. Il va falloir vite se remettre au travail.

Sources : Canal+, beIN Sports, AFP

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant