Les raisons du malaise français  en Afghanistan

le
1
DÉCRYPTAGE - Dans cette guerre ingagnable qu'il n'a ni décidée ni conduite, Nicolas Sarkozy perd patience

Pourquoi le président de la République a-t-il réagi avec autant de virulence à l'incident qui, vendredi matin, coûta la vie à quatre de nos soldats dans la province de Kapissa, en Afghanistan? Après tout, quand on fait la guerre, n'est-il pas normal de perdre des hommes? Certes, ces soldats ne furent pas tués au combat, «à la loyale», mais par un taliban infiltré au sein de l'Armée nationale afghane (ANA), qui est censée être notre alliée.

Dans cette guerre asymétrique qui oppose des insurgés pachtouns en sandales à des armées occidentales suréquipées, les talibans ont vite compris qu'ils n'avaient aucun intérêt à livrer un combat frontal contre l'Otan. Refusant de mesurer leur puissance de feu à celle, bien supérieure, des Américains, des Britanniques ou des Français, les talibans sont passés maîtres dans la tactique de l'esquive lors des grandes opérations de ratissage de l'Otan. Ils ont opté pour une stratégie du faible au fort, fondée sur la surpri

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 le lundi 23 jan 2012 à 08:49

    JPi - Malaise ! C'est peut-être parceque nos alliés dans cette guerre 'sentent la pisse'. Quelle compagnie !