Les raisons d'un divorce

le
0
Les raisons d'un divorce
Les raisons d'un divorce

En fin de contrat avec l'OL, l'avant-centre Bafétimbi Gomis (28 ans) fait le point sur sa situation. Approché par des formations turques (Besiktas notamment) ou encore anglaises (QPR par exemple), l'international français assure que le choix de sa future destination ne sera pas dicté par l'aspect financier. « Mais je n'ai jamais pensé uniquement à l'argent, explique l'ancien Stéphanois à nos confrères de Planète Lyon. J'aurais pu partir en Russie où on m'a proposé de doubler mon salaire (au Rubin Kazan), qui était déjà énorme. Rester en France ? Je ne pense pas. Car à part Paris ou Monaco - et ça m'étonnerait qu'ils me fassent une offre - j'aimerais découvrir autre chose, une nouvelle culture. »

14 buts cette saison en Ligue 1

Auteur de quatorze buts cette saison en Ligue 1, Bafé Gomis en profite pour revenir sur son aventure lyonnaise (2009-14) et notamment sur les raisons qui l'ont poussé à refuser de prolonger son engagement qui arrivait à expiration. « Mais ce n'était pas pour moi une belle? C'était ni le bon moment, ni la bonne façon de me proposer la chose, poursuit le Tricolore. Parce que lorsque tu proposes une augmentation à un joueur, c'est pour le valoriser, le récompenser. Et moi, je n'ai pas senti une récompense. C'était une prolongation aux mêmes conditions. Et puis, vu que Lisandro voulait jouer dans l'axe, je me suis retrouvé sur le banc. Tu ne vas pas prolonger dans un club si tu ne joues pas, si tu n'as pas de vision à long terme? Sachant qu'à chaque Mercato, j'étais aussi susceptible de partir? Je ne sentais donc pas la confiance que parfois d'autres joueurs au club ont eue? Voilà les questions que je me posais. »

« Je n'ai pas gagné les titres que j'aurais voulu remporter »

Aujourd'hui, Bafé Gomis explique qu'il ne faut pas prendre sa décision comme un bras d'honneur au club du président Jean-Michel Aulas, même s'il concède que voir « un international de mon niveau partir libre, ce n'est pas une bonne opération ». « Je n'ai pas gagné les titres que j'aurais voulu remporter, conclut le cinquième meilleur buteur de l'histoire de l'OL. Mais sportivement, je pense avoir démontré des capacités mentales car lorsque que tout le stade me sifflait quand je ratais un contrôle à mes débuts, peu de personnes auraient alors misé sur moi. Après Frédéric Piquionne, un autre attaquant passé par Saint-Etienne, avec qui ça ne s'était pas très bien passé, beaucoup avaient peur que je sois un flop. Il a donc fallu m'imposer sportivement et me faire accepter humainement par les Lyonnais. Cinq ans après, on peut s'apercevoir que le pari est réussi à tous les niveaux. » La sortie est un poil ratée, mais Bafé Gomis a montré qu'il avait de la ressource.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant