Les raids de jeudi à l'est de Damas ont fait 33 morts-OSDH

le
0
    BEYROUTH, 1er avril (Reuters) - Les bombardements aériens de 
jeudi à Daïr al Assafir, ville de la Ghouta orientale aux mains 
des rebelles syriens, ont fait 33 morts, selon un nouveau bilan 
communiqué vendredi par l'Observatoire syrien des droits de 
l'homme (OSDH). 
    Les raids, que l'OSDH impute à l'aviation syrienne, ont été 
menés malgré l'accord de "cessation des hostilités" entré en 
vigueur fin février, qui ne concerne pas la lutte contre les 
djihadistes de l'Etat islamique et du Front al Nosra.  
    Ces derniers tiennent une partie de la Ghouta orientale, qui 
se trouve dans les faubourgs est de Damas.  
    Le département d'Etat américain s'est indigné des 
bombardements de jeudi. "Nous condamnons dans les termes les 
plus vifs ces attaques qui visent des civils", a déclaré son 
porte-parole, John Kirby. 
    Parmi les 33 tués, figurent 12 enfants, neuf femmes, un 
enseignant et un membre bénévole des services de secours, selon 
l'OSDH.  
 
 (Dominic Evans, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant