Les Radicaux de gauche (PRG) restent au gouvernement

le
7
Les Radicaux de gauche (PRG) restent au gouvernement
Les Radicaux de gauche (PRG) restent au gouvernement

 L'alliance entre le Parti radical de gauche et le Parti socialiste  n'est pas morte. Le comité directeur (parlement) du Parti radical de gauche (PRG) a voté vendredi soir le maintien des radicaux de gauche au gouvernement.  Cette décision a été adoptée par plus de 300 membres présents de ce comité. Deux participants ont voté «non» et trois se sont abstenus.

Ce vote était attendu après les déclarations du président Jean-Michel Baylet dans l'après-midi. Jean-Michel Baylet avait  assuré avoir obtenu satisfaction auprès de Manuel Valls sur deux points : les départements ruraux seraient maintenus pour moitié dans la réforme territoriale et un texte sur la fin de vie serait déposé au Parlement. Les Radicaux de gauche, avait-il laissé entendre apprécieraient «la main tendue» et «les efforts» faits par le gouvernement.

Les radicaux de gauche, derniers alliés du PS au sein de la majorité, comptent trois ministres au gouvernement: Sylvia Pinel (Logement), Thierry Braillard (Sport) et Annick Girardin (Développement et Francophonie).

Le doute planait depuis plusieurs jours quant au maintien du PRG au sein de la majorité gouvernementale. Le président du parti Jean-Michel Baylet reprochait notamment au PS de lui avoir fait perdre son siège de sénateur le 28 septembre dernier en laissant un adversaire monter sa liste et de ne pas avoir respecté les engagements électoraux qui auraient dû, estime-t-il, permettre à son parti de conserver plusieurs autres sièges.

En savoir plus : la majorité de Valls passée au crible

Ce vendredi matin, l'agenda avait été bousculé. Le président des radicaux de gauche Jean-Michel Baylet devait tenir une conférence de presse à 11 heures pour évoquer les négociations entre le PRG, le PS et le gouvernement. Bref, Jean-Michel Baylet semblait vouloir gagner du temps alors que la chose semblait déjà entendue : sauf surprise, les radicaux de gauche devraient rester au sein de la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bordo le vendredi 17 oct 2014 à 18:47

    Le pantalon se porte bas au PS, ces temps-ci...

  • mlaure13 le vendredi 17 oct 2014 à 18:31

    .../...le sang impur de tous ces mécréants !...

  • 2445joye le vendredi 17 oct 2014 à 17:50

    Bravo à Jean-Marie Baylet qui a remporté son bras de fer. Il n'aura pas volé son repos du guerrier.

  • M156470 le vendredi 17 oct 2014 à 17:02

    Ils vont pouvoir voter Le Mou. Bravo aux endormis.

  • M6197799 le vendredi 17 oct 2014 à 16:06

    Qui disait des Radicaux : "rouges à l'extérieur, blancs à l'intérieur, et toujours près de l'assiette au beurre ?"

  • 2445joye le vendredi 17 oct 2014 à 15:58

    La quintessence du régime des partis, où l'essentiel se joue dans les 'combinazione" d'appareil. Mais la petite Sylvia Pinel est bien jolie...

  • benoitdh le vendredi 17 oct 2014 à 15:47

    Quelle comédie! C'est, au choix du Molière du Courteline? du Labiche ou du Molière!