Les quotidiens gratuits en crise

le
0

En perte, « 20 Minutes » réduit la voilure. « Metronews » et « Direct Matin » serrent les dents.

L'équation économique se complique sur le marché des quotidiens gratuits d'information. En France, les trois titres existants - 20 Minutes, Direct Matin et Metronews- subissent de plein fouet la crise publicitaire. Leurs recettes ont baissé de 8,6 % sur les trois premiers trimestres de l'an dernier, selon l'Irep. Elles devraient avoisiner 80 millions d'euros sur tout 2013, contre 100 à 110 millions au plus haut du marché il y a quelques années. Or, par définition, les journaux gratuits dépendent à 100 % de la publicité. «Au rythme où vont les choses, on ne voit pas comment chacun d'eux pourrait échapper à des restructurations drastiques. À moins d'accepter de continuer de financer à perte», relève un éditeur.

Signe d'un renversement, après cinq années de résultats positifs,20 Minutes, premier quotidien gratuit à s'être lancé en France en...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant