Les quotas de répartition des migrants "sont finis", dit Fico

le
0
    BRATISLAVA, 26 septembre (Reuters) - Les quotas européens de 
répartition des demandeurs d'asile adoptés en septembre dernier 
sont "politiquement finis", a estimé lundi le Premier ministre 
slovaque Robert Fico, dont le pays assure la présidence 
tournante de l'Union. 
    Les pays d'Europe de l'Est sont fermement opposés à ce plan 
destiné à alléger le fardeau de l'Italie et de la Grèce,  
premières destinations des migrants. Comme la Hongrie, la 
Slovaquie a saisi la justice européenne pour le contester.  
    "Les quotas divisent aujourd'hui clairement l'Union 
européenne. Je pense par conséquent qu'ils sont politiquement 
finis", a déclaré le chef du gouvernement slovaque, s'adressant 
à des journalistes à Bratislava.  
    Lors du sommet européen du 16 septembre qui s'est déroulé 
dans la capitale slovaque, la chancelière allemande Angela 
Merkel a renoncé à imposer le plan de répartition aux pays 
d'Europe orientale et a accepté leur principe de "solidarité 
flexible".  
    "Ce que les pays du groupe de Visegrad - à savoir Slovaquie, 
République tchèque, Hongrie et Pologne - disent depuis un an et 
demi est désormais la position officielle de l'UE", a poursuivi 
Robert Fico. "Si quelqu'un veut diviser l'Europe, qu'il mette 
les quotas sur la table. Que ceux qui veulent l'unir proposent 
un concept différent pour lutter contre l'immigration 
clandestine", a-t-il ajouté.  
 
 (Tatiana Jancarikova, Jean-Philippe Lefief pour le service 
français, édité par Tangi Salaün) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant