Les questions que l'on se pose

le
0
Les questions que l'on se pose
Les questions que l'on se pose

Le décès d'un bébé ayant absorbé de l'Uvestérol a provoqué chez de nombreux parents des inquiétudes... et des questions.

 

Pourquoi prescrit-on de la vitamine D ?

Parce qu'elle est l'hormone qui va faciliter l'absorption du calcium, le fixer sur les os et ainsi consolider le squelette. « Son absence augmente le risque de fracture et fragilise le nourrisson », insiste le professeur Patrick Tounian, pédiatre et chef du service nutrition à l'hôpital Trousseau à Paris (AP-HP).

 

Pourquoi les nourrissons en ont-ils particulièrement besoin ?

Fabriquée par notre organisme à la surface de la peau, cette vitamine devient active sous l'effet du soleil. « Or, reprend le professeur, entre 0 et 18 mois, vous n'exposez jamais un enfant aux rayons du soleil. D'où la nécessité de lui prescrire un supplément pour le protéger. » Chez les adultes, il est également conseillé d'augmenter les aliments riches en vitamines D durant l'hiver (poissons, œufs, huile de foie de morue).

 

Dois-je en donner à mon enfant même si j'allaite ?

Oui. Le lait maternel ne permet pas de couvrir tous les besoins en vitamine D. Une mère qui en prendrait pour elle sous forme de gouttes couvre ses besoins à elle, mais pas ceux de son petit. Comme toute solution buvable, il faut l'administrer avant la tétée, assurent les pédiatres, pour que l'enfant l'avale bien et ne le garde pas au fond de sa gorge.

 

Mais alors, pourquoi l'Uvestérol D pose problème ?

Déjà onze ans que le médicament fait l'objet d'une surveillance renforcée. Dans le viseur : sa pipette en plastique bien connue des parents. « Injecter un liquide dans la bouche d'un nouveau-né, parfois avec une pression, augmente les risques d'avaler de travers », note le professeur Tounian. Lui-même, par précaution, ne prescrit plus d'Uvestérol pour privilégier des médicaments qui s'administrent sous formes de gouttes. Des cas de fausse route (trouble de la déglutition), ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant