Les quatre indicateurs qui font peur pour l'avenir de l'économie française

le
0
Dans son bilan annuel de la situation des finances publiques, l'Insee dresse le portrait d'une France n'ayant plus aucun levier en termes de politiques économiques : impôts trop élevés, dette asphyxiante et dépenses publiques au maximum
1833,8 milliards de dette globale

La dette de la France bat des records, trimestre après trimestre. Dans les grandes masses, c'est l'État, avec 1439,9 milliards, qui se taille la part du lion (79 %), devant la dette de la Sécurité sociale (210 milliards, soit 11 %) et les collectivités locales (173 milliards). Avec un endettement de 90,2 %, la France se situe au sixième rang dans les pays de la zone euro, derrière le Portugal, l'Italie, la Grèce, la Belgique et l'Irlande. Dans l'absolu, le niveau actuel reste encore relativement soutenable, mais à quel prix? La charge de la dette s'élève à 47 milliards d'euros cette année, soit le deuxième poste de dépenses de l'État.

Un taux de prélèvement obligatoire de ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant