Les propriétaires forestiers veulent une reconnaissance de leur impact positif sur l'environnement

le
0
(Commodesk) Les Forestiers Privés de France, qui fédèrent les syndicats forestiers (propriétaires privés), réclament à l'Etat une valorisation pécuniaire de leur bien. Ils s'appuient sur deux enquêtes, rendues publiques la semaine dernière et qui soulignent l'impact positif de leurs forêts sur l'environnement : la première, du Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie (CREDOC), la seconde, d'Ipsos. Les syndicats rappellent que la forêt française capte ainsi 80 millions de tonnes de CO2 chaque année. Et gratuitement. D'ailleurs, ils sont soutenus par une majorité de Français, selon un sondage d'Ipsos. Chaque membre de l'Union Européenne dispose en fait de quotas carbone, donnant l'autorisation d'émettre une certaine quantité de CO2. Ces quotas peuvent ensuite être renégociés et redistribués entre entreprises. Mais à partir de 2013, ils deviendront payants et représenteront 2,2 milliards d'euros supplémentaires pour l'Etat. Les syndicats exigent que 25% de ces futurs crédits carbone leurs soient reversés, ce qui leur permettrait de renouveler 125.000 hectares de forêt et de créer 25.000 emplois.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant