Les propositions-chocs du rapport remis à Emmanuel Macron

le
8
Emmanuel Macron et Sigmar Gabriel le 20 octobre 2014.
Emmanuel Macron et Sigmar Gabriel le 20 octobre 2014.

Même si les mots qui fâchent comme "gel des salaires" ou "assouplissement des 35 heures" ne sont jamais écrits noir sur blanc, le rapport Pisani-Enderlein, commandé conjointement par le ministre de l'Économie allemand Sigmar Gabriel et le ministre français Emmanuel Macron, risque de faire du bruit. Dans leur analyse limpide de la situation française, les deux économistes chargés de ce travail, Jean Pisani-Ferry côté français et Henrik Enderlein côté allemand, décrivent les réformes structurelles indispensables au pays. Assouplir les 35 heures...Si l'ampleur des celles menées jusqu'à présent par François Hollande est reconnue, la méthode consistant à multiplier les petits pas, elle, est critiquée. "Les réformes partielles peinent à fournir la prévisibilité nécessaire aux agents économiques [...], il est difficile pour les acteurs [...] de se faire une idée des nouvelles règles du jeu, de leur réorientation future [...], cela réduit d'autant leur efficacité." Pour réformer plus vite, les deux économistes de centre gauche suggèrent de se focaliser dorénavant sur trois grands chantiers. D'abord, celui de la réforme du marché du travail pour enfin adopter le fameux modèle de "flexisécurité", combinant flexibilité pour l'employeur et sécurité des parcours pour l'employé. Ils proposent donc d'élargir la logique des accords de maintien de l'emploi qui permettent depuis 2013 aux entreprises en difficulté de négocier à la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jean.e le vendredi 28 nov 2014 à 12:20

    ils gelent jamais leur salaire a eux ces empaffes

  • mucius le vendredi 28 nov 2014 à 11:57

    Un rapport classé sans suite qui n'aura fait qu'enrichir ses rédacteurs. C'est tout.

  • voeuxplu le vendredi 28 nov 2014 à 11:37

    mdr ! Proposition de geler les salaires durant 3 ans ! Eh les jeunes changez d'horizons, les vieux veulent vous tondre !!

  • M8252219 le jeudi 27 nov 2014 à 15:55

    SI LE GOUVERNEMENT VEUT UN TOURNANT AVANT 2017.Un peu d'audace:METTRE EN PLACE LA TVA SOCIALE AFIN QUE TOUS LES FRANÇAIS QUI BÉNÉFICIENT DE CETTE COUVERTURE SOCIALE PARTICIPENT À SON FINANCEMENT.prélever cette couverture sociale que sur le travail c'est pénaliser les salariés qui pourraient avoir un meilleur salaire net et handicaper les entreprises par un coût du travail élevé et moins compétitif

  • mfouche2 le jeudi 27 nov 2014 à 15:40

    Sur le poids du secteur public dans le pib ces 2 pieds nickelés n'ont rien à dire . 57% celà leur semble un bon chiffre ! Ça sonne bien 57% !

  • miez1804 le jeudi 27 nov 2014 à 15:36

    Ils ont decouvert l'eau chaude!

  • lorant21 le jeudi 27 nov 2014 à 15:31

    Rien ne sera mis en oeuvre? Quant aux loi Macron sur la compétitivité, il n'y avait déjà pas grand-chose mais il n'en restera rien après le vote du PS à l'Assemblée.

  • jlgatel le jeudi 27 nov 2014 à 15:12

    Encore un rapport dont les politiques ne tiendront pas compte et .... qui sera payé fort cher par le contribuable!