Les propositions-chocs d'un entrepreneur

le
8
Jean-Claude Bourrelier arbore en couverture de son livre la chemise jaune de son enseigne Bricorama, qu'il a créée en 1975 et qui compte aujourd'hui 4 600 salariés pour 945 millions de chiffre d?affaires.
Jean-Claude Bourrelier arbore en couverture de son livre la chemise jaune de son enseigne Bricorama, qu'il a créée en 1975 et qui compte aujourd'hui 4 600 salariés pour 945 millions de chiffre d?affaires.

Il ne pouvait pas en être autrement. Il a enfilé sa chemise jaune, la couleur de son enseigne, pour s'afficher en couverture de son autobiographie, barrée d'un titre d'actualité, Ma boîte à outils pour la reprise (éditions Michel Lafon). Jean-Claude Bourrelier revient sur son parcours personnel, de sa naissance dans la Sarthe dans un milieu modeste à son action en faveur du travail dominical, en passant évidemment par la création et l'expansion de son enseigne de bricolage, Bricorama (4 600 salariés, 945 millions de chiffre d'affaires). Avec plus de cinquante-trois ans de travail au compteur, Jean-Claude Bourrelier estime qu'il temps d'arrêter de bricoler des réformes. « Nous sommes parvenus à un stade où des décisions doivent être prises. » Voici ses conseils :

Les charges sociales

« La mesure qui s'impose, et d'urgence : la suppression de toutes les charges qui pèsent sur le travail. J'ai bien dit suppression et non pas réduction ! Car ces charges, contrairement aux idées reçues, sont en réalité payées intégralement par le salarié. C'est lui, la victime des salaires réduits au minimum par le poids des charges, et non pas l'employeur. Les charges patronales sont en réalité payées par le salarié, puisque l'employeur les répercute sur des salaires maintenues ainsi bien trop...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • aerosp il y a 10 mois

    Cet entrepreneur qui a réussi ne s'est pas aperçu qu'on avait changé de siècle. Par contre s'il lui faut une opération à coeur ouvert, il ira vite à l'hpital aux frais de la SS

  • ZvR il y a 10 mois

    Beaucoup d'idées intéressantes. Malheruesement rien à attendre de la caste politique.

  • vanbois il y a 10 mois

    Il est temps d'écouter les idées des entrepreneurs et non les élites théoriciens de l'ENA et autres littéraires beaux parleurs trop nombreux aux manettes du pouvoir.

  • cresus57 il y a 10 mois

    Alzheimer...

  • M8252219 il y a 10 mois

    Analyste lucide, mais les élus de tous bords n'en tiendront pas compte comme d'habitude.seule le clientélisme et leur situation personnelle et de caste semble être leur ligne de conduite.

  • 11AB11 il y a 10 mois

    il y a de bonnes idées ! c'es amusant d'écouter quelqu'un qui sait ce que c'est de travailler et non pas tous ces technocons super diplomés qui s'engraissent en jouant les savants et à nos frais

  • marc2750 il y a 10 mois

    Il y a a prendre et a jeter dans ses propositions.

  • zouquett il y a 10 mois

    tien ! Je vais acheter mes outils en Chine par internet .;bye bye bricorama !