Les promoteurs demandent des mesures d'urgence

le
18
Les ventes de logements neufs ont encore fléchi au troisième trimestre. Les investisseurs continuent à déserter les bureaux de vente. Pour relancer la machine, les promoteurs demandent que les logements neufs ne soient pas touchés par l'encadrement des loyers.

L'année 2013 s'annonce de plus en plus mal pour les promoteurs. «La machine est en train de s'arrêter tout doucement, ce que nous craignions est en train de se produire» explique François Payelle, le président de la FPI, la Fédération des promoteurs immobiliers. Habituellement, les ventes repartent au troisième trimestre. Cette année, le rebond saisonnier n'a pas eu lieu. Face à cette demande qui chute, les promoteurs s'adaptent. Ils voient moins grand. «En général, on lance des programmes neufs à la rentrée, cette dynamique ne fonctionne pas cette année» ajoute François Payelle. Les mises en vente de logements ont ainsi chuté de 18,5% au troisième trimestre 2013 par rapport au troisième trimestre 2012.

La FPI table sur seulement 90 à 92.000 logements neufs mis en vente cette année, contre 115.OOO en 2012 qui était déjà une mauvaise année. C'est le peu d'appétit des particuliers pour l'investissement Duflot qui plombe les statistiques. La FPI dénonce le manque de lisibilité de la réglementation. Les investisseurs ne sont pas sécurisés, ils n'y comprennent plus rien.»Dans certains cas, on ne peut pas leur dire sur quels loyers ils peuvent compter» explique François Payelle. En effet, les préfets ont la possibilité de publier des arrêtés qui minorent les loyers par communes. Et tous ne l'ont pas fait. C'est une épée de Damoclès pour les investisseurs. «Il faut stabiliser les choses, figer les règles, ne plus toucher au dispositif pendant trois ans» plaide François Payelle.

Autre mauvaise surprise: l'empilement des réglementations. La loi Alur prévoit que les investisseurs dans le neuf devront, eux aussi, respecter l'encadrement des loyers qui va être mis en place. Ils seront ainsi soumis aux deux lois Duflot. Et cela va compliquer la donne. L'investisseur s'engage en effet pour neuf ans. Habituellement il dispose des règles du jeu (le loyer qu'il doit respecter) pour toute la période. Il peut donc avoir une idée de la rentabilité de son investissement. Si les deux lois «Duflot» se cumulaient, ce ne serait plus le cas. «Pour restaurer la confiance, il faut des mesures d'urgence, il faut stabiliser le dispositif Duflot et exonérer les logements neufs et rénovés de l'encadrement des loyers» demande la FPI.

Pour l'instant, les promoteurs n'ont pas été entendus. «Il faut se rendre compte que, si un jour on a un double cliquet et que les investissements dans le neuf sont soumis à l'encadrement des loyers de la loi Alur , il n'y aura plus d'investisseurs du tout dans le neuf» prévient François Payelle.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lenip le vendredi 15 nov 2013 à 06:56

    Vous parlez tous que les promoteurs sont riches qu ils ont de grosses voitures etc ... vous oubliez aussi que sans les promoteurs le gouvernement n aura pas son quota de nouveaux logements et pire le BTP a deja perdu des milliers d emplois on n en parle pas parce que se sont la plupart du temps de petites entreprises avec quelques salaries !!!! 60000 l an dernier et cette année ?

  • M4536974 le jeudi 14 nov 2013 à 18:56

    @fortunos: BOUYGUES prend +8% notamment avec la catastrophe des PHilippines, ca dope toujours le secteur, pour les multinationales. BOUYGUES n'est pas un promoteur! c'est une boite de BTP! même si ils ont une activité mineur sur le secteur mais rien à voir!!!!!Cultivez vous..........

  • M4536974 le jeudi 14 nov 2013 à 18:54

    @fortunos.BOUYGUES prend +8% à cause -notamment- de l

  • fortunos le jeudi 14 nov 2013 à 18:29

    Bravo a Bouygues qui prend plus de 8 %,malgre la situation catastrophique du secteur.J ai l impression que les pleurs de ces gens-la sont un peu de la comédie!!!!Le Figaro aurait du reflechir 1 quart de seconde avant de sortir cet article peu credible,mais ce qui compte pour eux c est de cr.acher sur le pouvoir actuel

  • M4536974 le jeudi 14 nov 2013 à 17:50

    le secteur de la construction est fondamental: toute la chaine bénéficie à l'économie locale: collecte de la TVA, droit de mutation, taxe d'habitation et taxe foncièreSalaires des employés du BTP qui vivent et dépensent localement Sans compter le développement induits d'infrastructures: routes, écoles, VRD, etc....

  • M4536974 le jeudi 14 nov 2013 à 17:46

    +1 ANDRELe foncier a explosé: passage de 10% à 30 voire 50% du budget de construction en 20 ansLes couts de construction aussi: BBC, RT 2005 et RT 2012 (merci aux gouvernements de gauche et droite qui ont enrichi les producteurs de matériaux)

  • andre40 le jeudi 14 nov 2013 à 17:34

    je suis pas promoteur hélas, juste un connaisseur de l'immobilier contrairement à certains

  • Lagarde0 le jeudi 14 nov 2013 à 17:33

    @andre40 tu as encore l'argent de changer les pneu de ta ferrari ??

  • nab1234 le jeudi 14 nov 2013 à 16:20

    Les particuliers demandent également une mesure d'urgence afin de pouvoir être propriétaire.Exactement. les logements c d'habord pour ceux qui on en pas au lieux de chercher des investisseur deja riche qui engraisse promoteur et les banques ont des reduction fiscal robien borloo duflot... que n'ont pas droit les pretendant à la residence principale et cela sur le dos du locataire qui fini par financer le futur bien de l'investisseur pour le rendre plus riche. c ça plus belle la vie (des riches).

  • nibuj le jeudi 14 nov 2013 à 16:01

    Un mouchoir vite! je vais pleurer, les pauvres promoteurs s'achèterons des Mecedes au lieu des Porsche