Les promesses médicales du placenta

le
0
AVIS D'EXPERT - Cet organe aux propriétés uniques pourrait permettre de mieux comprendre les phénomènes de rejet de greffons, explique le professeur Christian Nezelof, anatomopathologiste et membre de l'Académie nationale de médecine.

La naissance, ce n'est pas le premier cri, mais la séparation définitive du fœtus au terme de neuf mois avec le placenta. Symbole de vie, le placenta est au nouveau-né ce qu'est la fusée porteuse au missile interplanétaire, lui permettant le passage de la vie aquatique à la vie terrestre et atmosphérique ; symbole de mort, il est mis au rebut avec les déchets biologiques hospitaliers ou, dans le meilleur des cas, voué à un avenir cosmétique dans un institut de beauté… Pourtant, c'est un organe à part entière qui, aussi exceptionnel que provisoire, mérite un autre regard et recèle encore bien des secrets.

Source de vie

Expulsée environ une demi-heure après l'accouchement, cette masse de chair, de 400 à 500 ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant