Les promesses du pancréas artificiel

le
0
AVIS D'EXPERT - L'analyse du Pr Éric Renard du département d'endocrinologie, diabète, nutrition, CHU de Montpellier et Centre d'investigation Clinique Inserm CIC 1001.

Concernant près de 200.000 patients en France, le diabète de type 1 est la forme de diabète la plus difficile à contrôler en raison de la perte complète de la sécrétion d'insuline, seule hormone hypoglycémiante produite par l'organisme et dont la disponibilité est vitale. La destruction des cellules pancréatiques qui produisent l'insuline est le résultat d'une réaction auto-immunitaire d'origine encore mal élucidée qui se développe de façon prédominante et de plus en plus fréquente chez l'enfant, l'adolescent ou le jeune adulte.

Le traitement repose sur la pratique pluri-quotidienne d'injections d'insuline sous la peau pour assurer le maintien du taux de glucose (sucre) dans le sang (glycémie) dans une fourchette précise afin de permettre un bon fonctionnement de l'organisme: l'excès de...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant