Les promesses de réforme de Medvedev

le
0
Le futur ex-président propose une refonte du système politique russe.

Une partie du pays a beau grogner, le tandem Poutine-Medvedev continuera à gouverner. C'est l'image de la stabilité qu'a voulu renvoyer hier, le chef du Kremlin lors de son dernier discours annuel à la nation. L'an prochain, selon un accord conclu entre les deux hommes, Dmitri Medvedev sera remplacé à ce poste par son actuel premier ministre, Vladimir Poutine, qui en échange le nommera chef du gouvernement.

Comme indifférent au mécontentement provoqué dans l'opinion publique par ce coup d'échec politique, que les Russes appellent un «roque», le chef de l'État a chaussé les bottes de son éternel protecteur en accusant l'opposition de pousser la Russie vers le «chaos». «Nous ne laisserons pas les provocateurs et les extrémistes entraîner la société dans leurs aventures. Nous ne tolérerons pas non plus l'ingérence de l'étranger», a déclaré Dmitri Medvedev, reprochant aux contestataires «d'induire les citoyens en erreur et d'attiser les conflits sociaux».

Dem

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant