Les projets miniers critiqués en République dominicaine

le
0

(Commodesk) Des défenseurs de l'environnement demandent au gouvernement dominicain de fermer la mine de nickel Falcondo de Xstrata, rouverte il y a deux ans à Bonao, parce qu'elle menace les réserves en eau de la province.

La mine ne produit plus que 14.000 tonnes par an, la moitié de ses capacités, par manque de puissance électrique. Son usine de transformation du ferro-nickel fonctionne grâce à une raffinerie de pétrole, associée à une centrale thermique de 20 mWh. La société avait promis de passer au gaz, mais n'a pas tenu parole.

Plusieurs groupes s'opposent aux exploitations minières en République dominicaine. L'évêché a mis en garde le gouvernement contre le projet de mine d'or de Goldquest en amont d'un barrage, en raison des risques liés à l'utilisation d'arsenic. Goldquest est dirigée par un ancien de la mine de Falconbridge, devenu Falcondo Xstrata.

"Save the Earth" a aussi manifesté devant les bureaux de Barrick Gold à Saint Domingue contre les risques de pollution des eaux.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant