Les projets italiens de Groupama bloqués

le
0
L'autorité des marchés ne veut pas exonérer le français de lancer une OPA sur ses cibles.

Retour à la case départ pour l'assureur mutualiste Groupama. Son plan de conquête italienne a été contrecarré vendredi par la Consob, le gendarme de la Bourse milanaise. C'est un nouveau coup dur pour le français qui rêve d'expansion européenne depuis des années. À cette fin, Groupama s'était offert en 2003 un poste d'observation de premier choix en Italie. Grâce au concours de Vincent Bolloré, l'assureur était entré au capital et au conseil d'administration de la toute puissante banque d'affaires milanaise, Mediobanca.

Après des années d'observation, cet investissement devait enfin payer. Une belle opération, l'acquisition de Fon-Sai, le premier assureur automobile italien, fragilisé par des résultats financiers désastreux, était en vue. Pour atteindre cet objectif, un plan de longue haleine avait été monté. La direction de Groupama s'était rapprochée de la famille Ligresti, l'actionnaire majoritaire d'un holding financier, Premafin, qui détient 41% de Fon

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant