Les programmes télé ont généré 90 millions de tweets en 2013

le
0
Les programmes télé ont généré 90 millions de tweets en 2013
Les programmes télé ont généré 90 millions de tweets en 2013

Quelque 90 millions de tweets en rapport avec un programme de télévision ont été publiés en France en 2013, soit trois fois plus qu'en 2012, avec une prédilection pour les émissions de divertissement, le sport et la politique, a indiqué jeudi l'institut Médiamétrie.En décembre 2013, 882.000 personnes ont publié des commentaires sur Twitter au sujet des programmes TV, soit 65% de plus qu'en janvier, selon une étude menée avec Mesagraph, a ajouté le directeur du département télévision de Médiamétrie Julien Rosanvallon.Ce phénomène est surtout le fait des jeunes, 65% de ces "twitteurs" (publiant des messages sur Twitter, ndlr) étant âgés de 15 à 34 ans, a-t-il précisé lors d'une conférence de presse sur l'année 2013 à la télévision. Les publics du divertissement, notamment de la téléréalité, et du sport se sont montrés particulièrement actifs. Les NRJ Music Awards, diffusés le 14 décembre sur TF1, ont été l'événement le plus tweeté de l'année par les téléspectateurs, avec 2,4 millions de tweets.Le "taux d'engagement" le plus fort a été atteint par l'émission de téléréalité "La Belle et ses princes presque charmants" sur W9, avec 27,4 twitteurs pour 1.000 téléspectateurs le 25 novembre, soit 354.000 tweets."Sur certains programmes les plus tweetés, ce sont entre 1 et 3% des téléspectateurs qui tweetent", a souligné Julien Rosanvallon.Globalement, à la télévision, l'interactivité s'est "accrue sur tous les écrans" l'an dernier, l'essor de la Social TV étant notamment porté par la multiplication des écrans, selon le bilan annuel de Médiamétrie.Chaque jour, 6,3% des Français regardent la télévision "autrement", en direct ou en délinéarisé sur ordinateur, smartphone ou tablette, ou en télévision de rattrapage sur leur téléviseur, a souligné Julien Rosanvallon. Ils n'étaient que 4,8% il y a un an.La proportion est là aussi plus ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant