Les profs hostiles au soutien scolaire personnalisé

le
1
Selon un sondage réalisé par le principal syndicat du primaire, 80 % des enseignants sont insatisfaits de ce dispositif de soutien mis en place en 2008 sous Xavier Darcos.

L'aide personnalisée est dans la ligne de mire. Les professeurs des écoles maternelles et élémentaires se disent à 80 % «insatisfaits» de ce dispositif mis en place en 2008 pour les élèves en difficulté.

C'est le résultat d'une enquête menée par le Snuipp-FSU, principal syndicat du primaire, à laquelle ont répondu 18.600 enseignants en ligne, du 21 avril au 21 mai. Parmi les effets négatifs pour les élèves, les enseignants citent à 80 % l'allongement de la journée de cours et à 66 % la fatigue.

Ils la jugent également peu efficace, en raison d'une confusion entre le traitement des difficultés légères et celui des plus lourdes. Le principal point positif, cité par 48,7 % des enseignants, est de pouvoir «travailler avec un petit groupe d'élèves».

«L'enquête montre très clairement les limites du dispositif, a expliqué le secrétaire général du Snuipp, Sébastien Sihr. A l'heure où le ministre ouvre une concertation, cette enquête va compter, pour qu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le mardi 5 juin 2012 à 17:40

    Parmi les effets négatifs pour les élèves, les enseignants citent à 80 % l'allongement de la journée de cours et à 66 % la fatigue ?...Il est vrai que dans une société trop assistée, moins on en fait...mieux on se porte !!!...