Les profondeurs océaniques pourraient sauver les coraux

le
0
L'une des biodiversités les plus précieuses du globe trouverait un avenir dans les profondeurs.
L'une des biodiversités les plus précieuses du globe trouverait un avenir dans les profondeurs.
Entre 30 et 120 mètres de profondeur, les coraux reprennent du poil de la bête.

Dans les Caraïbes et en Australie, l'état de santé des récifs coralliens inquiète la communauté scientifique. Les chercheurs de l'Australian Institute of Marine Science (AIMS) ont ainsi récemment tiré la sonnette d'alarme sur la situation actuelle de la Grande Barrière de corail qui a diminué de moitié en l'espace de 27 ans en grande partie à cause du réchauffement climatique, de l'acidification des océans et la pollution. Selon une enquête menée au large du Queensland (Australie), la clé du problème pourrait résider dans les profondeurs abyssales de la mer, là où les coraux et ses habitants sont encore sains.
« Certaines des zones peu profondes des récifs que nous avons explorés ont été complètement dévastée par les cyclones, mais dès que nous plongeons à des profondeurs de 40 mètres et en-dessous, les zones sont presque totalement intactes », a indiqué Pim Bongaerts, membre du Global Change Institut de l'Université du Queensland, interrogé par nos confrères du Guardian. Grâce à un véhicule télécommandé et à des techniques de plongée en eaux profondes, les profondeurs de ces récifs ont pu être examinées, ce qui constitue une première sachant que les plongées sous-marines conventionnelles ne dépassent pas les 30 mètres.

Les profondeurs, un abri pour la biodiversité corallienne
Étrangement, même à plus de 70 ou 90 mètres de
Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant